Le plus important échangeur de Ouagadougou sera inauguré le 15 novembre 2018 // Le Burkinabè Mathias Sorgho remporte le maillot jaune au Tour du Faso 2018 // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  Le Burkina classé 3e au Conseil des droits humains de l'ONU (expert) // Apollinaire Compaoré élu président du Conseil national du patronat burkinabè // 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

ENEP de Dédougou : un millier de plants mis en terre

19/07/2018
395

ENEP  de Dédougou

 

Un millier de plants mis en terre

 

L’association conscience et action pour le développement (ASCAD) a procédé à une plantation d’arbres à l’école nationale des enseignants du primaire de Dédougou le vendredi 13 juillet 2018. Cette opération a permis aux élèves maîtres de mettre en terre, un millier de plants.

 

Pour sa première activité publique, l’Association conscience et action pour le développement (ASCAD), a choisi l’école nationale des enseignants du primaire de Dédougou pour une opération de plantation d’arbres. Cette activité a été présidée par le ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement Climatique, représenté par son directeur de cabinet, Rasmané Ouédraogo. Ainsi, dans la matinée du vendredi 13 juillet 2018, un millier de plants ont été mis en terre dans l’enceinte de l’école des enseignants du primaire de la Cité de Bankuy. « Les élèves maîtres formés ici sont chargés de préparer la relève de demain. De ce point de vue, nous pensons que c’est un canal sûr d’impliquer ces futurs formateurs dans l’éducation environnementale et dans la lutte contre la désertification. C’est la raison pour laquelle, nous avons choisi le site de l’ENEP de Dédougou pour cette séance de plantations d’arbres », s’est justifié le président de l’ASCAD, Alain Désiré Nikièma. Une action accueillie favorablement par les premiers responsables de l’ENEP qui s’investissent déjà dans la préservation  de l’environnement depuis l’ouverture de cette école. A en croire le directeur général de l’ENEP de Dédougou, Sidmanagda Nana, lorsqu’un élève arrive dans cet établissement, il a à sa charge, deux arbres qu’il entretient durant son séjour. A la fin de l’année, l’élève est noté en fonction de l’état de santé des arbres qu’il a entretenu, a poursuivi M. Nana. Une idée toute trouvée par le directeur des études et des stages de l’ENEP, Zachary Zouré, surnommé le directeur de « attachement et de sa rigueur dans le respect les normes environnementales ». Ainsi, Sidmanagda Nana a rassuré l’ASCAD que des mesures seront prises pour l’entretien des arbres qui ont été mis en terre. « Je rassure qu’il n’y aura aucune inquiétude pour la protection des arbres que nous  venons de planter aujourd’hui, d’autant que chaque élève maître à son arrivée à l’ENEP est chargé de l’entretien d’un ou  de deux arbres », a-t-il soutenu, soulignant  que toutes les dispositions seront prises pour la survie de ces arbres. En rappel, née en septembre 2017, l’ASCAD, selon son président, Alain Désiré Nikièma, entend jouer sa partition dans le développement du Burkina en s’investissant dans les domaines de l’environnement, de l’éducation, de la santé communautaire, etc.

Kamélé FAYAMA