Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Lutte contre les maladies hémorragiques virales :le laboratoire mobile P3 doté d’équipements de hauts-niveaux

19/07/2018
254

Lutte contre les maladies hémorragiques virales

 

Le laboratoire mobile P3 doté d’équipements de hauts-niveaux

 

Le laboratoire mobile de niveau de sécurité biologique 3 du centre MURAZ a bénéficié d’équipements de riposte et de formations de personnels contre les maladies à fièvres hémorragiques virales. Ce don du gouvernement Allemand remis le mardi 17 juillet 2018 à Bobo-Dioulasso, vise à accroitre les capacités de ripostes du laboratoire.

 

Le centre MURAZ, à travers son laboratoire P3 a reçu, le mardi 17 juillet 2018 à Bobo-Dioulasso, de la coopération allemande, des matériels sanitaires modernes. Le don est composé d’équipements de protections, de recherche et de traitement de pathologies virales. Ces équipements, de l’avis du directeur général du centre MURAZ, le Dr Hervé Hien vont permettre au laboratoire mobile dudit Centre d’être plus efficace dans la lutte contre les maladies à fièvre hémorragiques virales. « Ces matériels contribueront à renforcer les capacités de riposte en cas d’épidémie »,a-t-il laissé entendre, faisant savoir qu’avec ces matériels de laboratoire de « haut-niveau », la population du Burkina Faso n’a plus d’inquiétude à se faire en cas d’épidémie. Pour lui, ces matériels acquis entre dans le cadre du continuum de renforcement des capacités de lutte contre les maladies à fièvre hémorragiques virales décidés il y a 5 ans par les autorités en charge de la santé. Selon lui, le laboratoire est suffisamment prêt pour faire face à n’importe quelle attaque virale. La coordonnatrice du laboratoire mobile P3, le Dr Thérèse Kagoné, pour sa part, a  estimé que ce don d’équipements est un plus pour le Burkina Faso. Pour elle, ces matériels permettront au laboratoire mobile de lutte contre les maladies à fièvre hémorragie virales du Burkina Faso de se déployer un peu partout et d’être fonctionnel grâce aux moyens de l’énergie des batteries d’un véhicule pick up. « Ces équipements sont miniaturés et peuvent tenir sous une tente », a-t-elle ajouté. Dans le cadre des renforcements des capacités en diagnostic des maladies à fièvre hémorragiques virales, des agents ont été formés grâce au soutien technique et financier des partenaires européens. Ainsi, 14 experts ressortissants des cinq membres pays du G5 sahel ont été outillés du 9 juillet au 17 juillet 2018 au centre MURAZ. A en croire la coordonnatrice du laboratoire mobile, le Dr Thérèse Kagoné, ces équipes d’experts formés, pourront être sollicitées dans les pays membres du G 5 sahel en cas de déclaration épidémique.

Thierry SAWADOGO

(Stagiaire)