Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Prévention et gestion des catastrophes : Les membres du COPROSUR du Yatenga se préparent

18/07/2018
261

Prévention et gestion des catastrophes : Les membres du COPROSUR du Yatenga  se préparent

Ouahigouya, (AIB)-Les membres du Conseil provincial de secours d’urgence et de réhabilitation (COPROSUR) de la province du Yatenga,  ont tenu leur deuxième session, le mercredi 11 juillet 2018 à Ouahigouya.

L’ONG Terre des Hommes Ouahigouya  a facilité la tenue de la deuxième session des membres du Conseil provincial de secours d’urgence et de réhabilitation (COPROSUR) de la province du  Yatenga,  le mercredi 11 juillet 2018 à Ouahigouya.

Selon  le Haut-commissaire du Yatenga, Kabou Seni, le COPROSUR pendant longtemps ne fonctionnait plus par manque de moyens. 

«Mais à la faveur de L’ONG  Terre des Hommes, nous avons bénéficié du financement  qui  a permis de tenir cette   rencontre» s’est-elle réjoui.

En effet, trois  points essentiellement  ont été abordés  par les membres du COPROSUR, au cours de  la rencontre.

Il s’agit de  la présentation de l’ONG Terre des Hommes, de la présentation du  bilan à mi-parcours de la situation de l’opération distribution- vente des semences améliorées aux producteurs de la province du Yatenga et  un   échange sur l’arrivée massive des personnes déplacées du Mali,  suite aux conflits qui opposent en ce moment les Peuls aux Dogons. 

Après avoir présenté L’ONG Terre des Hommes(TH)  aux membres du COPROSUR,  le représentant de TH Ouahigouya, Justin Sié  Hien a confié que  sa structure appuie  les différents démembrements du CONASUR  afin d’aider à soulager les populations.

En ce qui concerne le Yatenga, M. Sié Hien a indiqué que sa structure  a  beaucoup financé les districts sanitaires. 

«Dans les formations sanitaires, nous avons financé l’évaluation des risques et les capacités de chaque formation sanitaire.  Actuellement, nous sommes sur l’élaboration des différents plans d’actions de riposte des formations sanitaire. Dès que ces plans d’actions seront finalisés, nous allons les financer», a-t-il précisé. 

La présidente du COPROSUR, Seni Kabou s’est  dit heureuse de constater que  le bilan de la province du Yatenga est d’environ 70% pour ce qui est des céréales et 90%  environ pour  les autres intrants. 

« C’est une satisfaction générale pour nous lorsqu’on sait que   l’opération distribution-vente des semences améliorées est une opération phare du gouvernement qui tient à assurer la sécurité alimentaire au Burkina Faso», a confié le Haut-commissaire.

Elle a aussi fait savoir qu’au niveau provincial, le point du recensement des personnes déplacées du Mali a été  déjà fait, sous instruction du gouverneur de la région du Nord.

 Et de  préciser que le plan d’action de réponse au niveau régional face à cette catastrophe,  a été adopté le 10 juillet 2018 à Ouahigouya  par les structures régionales, en présence de tous les partenaires sociaux.

Pour  la présidente du COPROSUR, il était important et indispensable  que les membres aient des informations sur  les points cités.

« Cette session vient aussi dynamiser cette structure qui est très importante dans la mesure où elle a pour mission essentielle d’assurer la prévention et la survenue des catastrophes et de gérer les catastrophes qui arrivent ; de même que  tout ce qui est mesure de réhabilitation».

Toutefois, les membres du COPROSUR  ont formulé des recommandations. Ils ont souhaité que l’opération distribution-vente des semences à prix subventionné, pour les années à venir, démarre tôt, car  pour certaines spéculations  un retard a été  constaté.

Ils ont aussi suggéré  l’amélioration  des conditions de travail pendant cette opération en mettant plus de moyens à la disposition des organisateurs de ladite opération.

Agence d’Information du Burkina

Ibrahim ZAMPALIGRE