10 Gardes de sécurité pénitentiaire rayés des effectifs de la fonction publique // Le plus important échangeur de Ouagadougou inauguré ce 15 novembre 2018 par le président du Faso// La Semaine nationale de l'internet prévue du 20 au 24 novembre // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Approche basée sur les droits humains :des agents du ministère de la Justice renforcent leurs capacités à Dédougou

11/07/2018
340

Approche basée sur les droits humains

 

Des agents du ministère de la Justice renforcent leurs capacités à Dédougou

Le ministère de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique a organisé une session d’appropriation du manuel d’Approche basée sur les droits humains (ABDH), du 25 au 29 juin 2018 à Dédougou, au profit de vingt-cinq agents. L’objectif est de permettre à ces agents du ministère en charge des droits humains, de s’approprier du manuel et de l’intégrer dans la mise en œuvre de leurs activités.

 

Vingt-cinq agents du ministère de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, ont bénéficié du 25 au 29 juin 2018 à Dédougou, dans la région de la Boucle du Mouhoun, d’une session d’appropriation du manuel d’Approche basée sur les droits humains (ABDH). Selon le directeur général de la promotion des droits humains, Bénéwendé Camille Tapsoba, l’ABDH est un nouvel outil de développement qui fait la corrélation entre la question des droits humains et le développement. « La finalité du développement, est la réalisation de l’ensemble des droits humains », a-t-il dit. Ainsi, a poursuivi Bénéwendé Camille Tapsoba, tout développement doit tirer son fondement dans les normes internationales des droits de l’homme. C’est dans cette optique, toujours selon M. Tapsoba, que le gouvernement du Burkina, pour être en adéquation avec ce nouvel outil, a décidé de faire la promotion des droits humains, de sorte que l’ensemble des politiques publiques soient bâties sur une approche basée sur les droits humains. D’où le sens de cette session de formation qui, à l'entendre, a été voulue pour permettre au personnel du ministère en charge des droits humains, de maîtriser l’ABDH afin de pouvoir jouer le rôle de facilitateur dans sa généralisation. Venus des directions centrales et déconcentrées du ministère, les vingt-cinq participants, avec l’assistance des juristes spécialisés en droits humains ont, à Dédougou, passé en revue les principes de l’approche basée sur les droits humains, le programme suivant cette approche, la promotion et la protection des droits humains, ainsi que l’ABDH et le service d’appui.

Kamélé FAYAMA