Un incendie dont l'origine reste inconnue (pour le moment) s'est déclenché au centre médical de Kongoussi, province du Bam, ce lundi en début de soirée,  faisant des dégâts matériels (correspondant AIB)  // Le Burkina commémore, ce 19 août 2018, le premier anniversaire du décès de Salifou Diallo, ex-président de l'Assemblée nationale // L'activiste franco-béninois, Kémi Séba, à Ouagadougou du 20 au 26 août 2018 (Fasozine.com) //L’attaquant des Etalons, Jonathan Pitroipa  rejoint Paris football club, en ligue 2 française pour une saison //

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Procès du putsch manqué et télécommunication, au menu des quotidiens burkinabè

11/07/2018
284

Burkina Faso-Presse-Revue

Procès du putsch manqué et télécommunication, au menu des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 11 juil. 2018 (AIB) -Les journaux burkinabè de ce mercredi commentent l’actualité nationale marquée par le lancement, la veille, des travaux de construction d’infrastructures dans le domaine des télécommunications, sans oublier d’aborder les auditions des inculpés dans le dossier putsch manqué du 16 septembre 2015.

Le quotidien national Sidwaya rapporte que le feuilleton judiciaire du putsch de septembre 2015 s’est poursuivi hier mardi 10 juillet 2018 dans la salle des banquets de Ouaga 2000 avec l’interrogatoire de l’accusé,  Eloi Badiel.

Titrant: «Koussoubé et les trois camps du RSP (Régiment de sécurité présidentielle, Ndlr)»,  le reporter du journal fait remarquer qu’aux environs de 11 heures (hier mardi), c’était au tour du Sergent-chef Roger Koussoubé dit «le Touareg» de passer à la barre.

«Cinq chefs d’inculpation ont été retenus contre lui,  selon le parquet militaire», écrit Sidwaya, avant d’ajouter qu’il s’agit de «l’attentat dans le but de renverser un gouvernement et enlèvement du gouvernement de la transition, auteur et/ou complice de meurtre,  coups et blessures, dégradation de biens et incitation à commettre des actes contraires à la discipline militaire».

Selon le journal, l’intéressé a déclaré reconnaître partiellement les faits qui lui sont reprochés.

Pour sa part, Aujourd’hui au Faso arbore en manchette: «Procès putsch manqué : Le Touareg, l’agent qui slalomait entre Zida et Diendéré».

Pendant ce temps, Le Pays, autre quotidien privé, trouve que «le Touareg tente de disculper Gilbert Diendéré»

Quant au journal Le Quotidien, il affiche à sa Une: «Procès du putsch du RSP: Le sergent-chef Koussoubé Roger, allias +Le Touareg+ enfonce le général Bassolé».

Le confrère reprend les propos de l’accusé qui dit que «le général Bassolé ne s’est pas retrouvé parmi nous par hasard, il en sait quelque chose».

De son côté, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, il met en exergue: «le général Bassolé avait sa 5ecolonne au sein du RSP».

Le même journal renseigne que les infrastructures réalisées au Burkina Faso dans le cadre du Programme régional d’infrastructures de communication pour l’Afrique occidentale (PRICAO) ont été inaugurées hier mardi à Ouagadougou, par le Premier ministre Paul Kaba Thiéba.

A ce sujet, Sidwaya titre: «Connexion internet: Augmentation de la bande passante à 5G», là où Aujourd’hui au Faso parle de «infrastructures de communications électroniques, officiellement réceptionnées par Paul Kaba Thiéba».

Agence d’information du Burkina

ak/ata