10 Gardes de sécurité pénitentiaire rayés des effectifs de la fonction publique // Le plus important échangeur de Ouagadougou inauguré ce 15 novembre 2018 par le président du Faso// La Semaine nationale de l'internet prévue du 20 au 24 novembre // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Journée mondiale contre le travail des enfants au Sud-ouest :une occasion pour sensibiliser le public

10/07/2018
299

Journée mondiale contre le travail des enfants au Sud-ouest

  

Une occasion pour sensibiliser le public  

La journée mondiale contre le travail des enfants a organisé en différée, le 28 juin 2018 à Kampti, localité située à environ 42 kilomètres de Gaoua. Organisé sous l’égide de la direction régionale du Travail et de la protection sociale du Sud-ouest, ladite  cérémonie a été  présidée par le préfet de Kampti, Robert Koudougou, représentant le gouverneur de la région.

 

La commune de   Kampti a été retenue au Sud-Ouest cette année, pour célébrer en différé, le jeudi 28 juin 2018, la journée mondiale contre le travail des enfants. L’événement  a permis d’organiser une  compétition de football, un cross populaire, un jeu concours de dessin et une conférence sur le thème : « génération, sécurité et santé ».Cela, afin d’amener les populations à prendre des mesures pour endiguer le phénomène de la traite et les pires formes du travail des enfants. Pour la porte-parole des enfants Larissa Hien, cette Journée mondiale contre le travail des enfants « est une opportunité de rendre hommage à l’enfant et de véhiculer des valeurs pour sa protection ». Elle a aussi appelé l’assistance a propagé les vertus qui sous-tendent les droits des enfants car cette frange de la société de son avis, est « l’avenir d’un Burkina Faso prospère, radieux et paisible ». Pour le directeur régional du Travail et de la protection sociale du Sud-ouest, Sibiri Brahim Pakotogo, de   milliers enfants de la région sont  quotidiennement privés de liberté, de soins sanitaires et des loisirs.  Pour mettre fin à cette situation, a-t-il renchérit, sa structure mène des actions  de sensibilisation pour que les populations comprennent l’intérêt de protéger les enfants ». Par ailleurs, il a remercié les partenaires comme Pro enfants, Fonds Enfants et le Plan international Burkina Faso pour leur dévouement en faveur de l’épanouissement des enfants de la région. Pour le représentant du gouverneur de la région du Sud-ouest, le préfet de Kampti, Robert Koudougou, « les enfants   sont exposés à des travaux dangereux, des sévices psychologiques et des milieux malsains dans la contrée ». Pour ce faire, il a exhorté  tous les acteurs de développement à s’engager pour sortir les enfants de ce phénomène qui menace leur avenir. En rappel, l’enquête nationale réalisée en 2006 par l’Institution nationale de la  statistique et de la démographie (INSD) a révélé que plus 1, 6 millions d’enfants de cinq à dix-sept ans étaient économiquement actifs. La même enquête a montré que la région du Sud-ouest était  la plus touchée par le phénomène avec 64,1 % des enfants économiquement actifs. Pour faire face à la situation  la direction régionale du Travail et de la protection sociale même des activités  de sensibilisation à travers la région.

Evariste YODA