10 Gardes de sécurité pénitentiaire rayés des effectifs de la fonction publique // Le plus important échangeur de Ouagadougou inauguré ce 15 novembre 2018 par le président du Faso// La Semaine nationale de l'internet prévue du 20 au 24 novembre // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

31 ans de l’Organisation Ouest africaine de la santé : du matériel biomédical comme cadeau d’anniversaire à deux CSPS de Bobo

10/07/2018
330

31 ans de l’Organisation Ouest africaine de la santé 

Du matériel biomédical comme cadeau d’anniversaire à deux CSPS de Bobo

 

L’Organisation Ouest africaine de la santé (OOAS) a marqué, le 9 juillet 2018 à Bobo-Dioulasso, ses 31 ans d’existence. Outre un cross populaire sur les artères de la ville, l’institution spécialisée des questions de santé de la CEDEAO  a offert le 9 juillet 2018, en guise de cadeau d’anniversaire, du matériel biomédical aux Centres de santé et de promotion sociale (CSPS) de Ouezzin-ville et de Colma 1.

 

L’Organisation ouest africaine de la santé(OOAS) a initié plusieurs activités pour marquer d’une pierre blanche, les 31 ans de sa création. En plus du sport, elle a fait  don de matériels biomédicaux à deux centres de santé et de promotion sociale(CSPS) de Bobo-Dioulasso. Il s’agit des CSPS de Ouezzin-ville et de Colma. Le matériel offert à ces deux structures de santé se compose notamment de tensiomètres, de pèse-bébés, de tables d’accouchement, de boites de petite chirurgie, des tables bancs et des chaises. Il a couté plus de 2 millions de FCFA. C’est le directeur du département de lutte contre les maladies et les épidémies de l’OOAS, le Dr Carlos Briot, représentant le directeur général de l’OOAS, Stanley Okolo, qui a remis le don aux bénéficiaires. Selon lui, ce « cadeau » est une contribution de l’Organisation à l’amélioration de la santé de la population de Bobo-Dioulasso, ville qui abrite depuis plus de 30 ans abrite le siège de cette institution sous régionale. « Le don est un petit geste  qui va contribuer à une prise en charge adéquate des enfants, des personnes âgées afin d’améliorer leur santé », a dit le Dr Briot. Il a exprimé l’engagement de l’OOAS à  accompagner les centres de santé dans  la prise en charge des malades. Pour  l’infirmier chef de poste du CSPS de Ouezzin-ville, Gombasda Konkobo, le manque de tables bancs et de chaises constituait un goulot d’étranglement dans l’accueil des malades. C’est pour cela, qu’il a loué l’appui de l’OOAS, lequel va permettre de prendre en charge dans de bonnes conditions, les malades. Le directeur régional de la santé des Hauts-Bassins, Seydou Ouattara a ensuite traduit sa reconnaissance à l’OOAS car le matériel, à ses dires, va résoudre le problème de manque de matériel médico- technique et logistique que connaissent les formations sanitaires. Il a demandé à l’OOAS de toujours les accompagner afin de permettre aux structures sanitaires d’accomplir leurs missions, celles d’améliorer la santé des populations.

 

Du sport pour maintenir une bonne santé

 

Toujours dans l’objectif de promouvoir la santé, l’OOAS a organisé dans la matinée du 7 juillet 2018 pour marquer toujours cet anniversaire, un cross populaire suivi d’une séance d’aérobic. Cette activité sportive a été baptisée « la santé par le sport ». Le directeur du département de la planification, la recherche et l’information sanitaire, Salifou Zouma a estimé à  cette occasion  que la santé des populations des pays membres de l’organisation est une préoccupation majeure de l’OOAS d’où leur slogan « promouvoir une meilleure santé à travers l’intégration régionale ». Pour lui, le sport est un bon facteur pour se maintenir en bonne santé et  a souhaité que les populations de l’Union pratiquent le sport car a-t-il dit, « le sport permet de se sentir bien dans son corps et de vivre très longtemps ». Adjaratou Faissetou Tou membre du club de sport de l’OAAS a aussi relevé les bienfaits du sport : « en quatre mois j’ai perdu 36 kilos de mon poids et cela grâce aux conseils du coach de l’OAAS ». Elle a alors  invité le personnel de l’OOAS à s’investir massivement dans le sport  qui fait du bien à l’organisme. Abdoul Dramane Koné, membre fondateur du club de l’OAAS a, pour finir, invité l’administration, à mettre en place, un système d’information conséquent en vue d’amener la population à participer aux activités sportives.

Adaman DRABO

Thierry SAWADOGO

(Stagiaire)