Le plus important échangeur de Ouagadougou sera inauguré le 15 novembre 2018 // Le Burkinabè Mathias Sorgho remporte le maillot jaune au Tour du Faso 2018 // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  Le Burkina classé 3e au Conseil des droits humains de l'ONU (expert) // Apollinaire Compaoré élu président du Conseil national du patronat burkinabè // 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Civisme économique :des opérateurs économiques outillés

29/06/2018
466

Civisme économique

Des opérateurs économiques outillés

Pô, (AIB) - Le ministère des Droits humains et de la Promotion civique, à travers la Direction de l’éducation au civisme et de la citoyenneté, a organisé les 21 et 22 juin 2018 à Pô, dans la province du Nahouri, un atelier de sensibilisation au civisme économique, au profit des opérateurs économiques de la province du Nahouri. Placé sous le thème « Promouvoir le civisme économique, c’est créer les conditions de l’essor  du secteur économique », cet atelier a outillé les  opérateurs économiques du Nahouri sur les règles qui encadrent la profession commerciale. C’est la secrétaire générale de la province, Mama Zanfara/Traoré, qui a présidé les travaux.

Cet atelier de deux jours, organisé par  le ministère des Droits humains et de la Promotion civique,  à travers la Direction de l’éducation au civisme et de la citoyenneté,  a pour objectif principal d’outiller les opérateurs économiques du Nahouri sur les règles qui encadrent  la profession commerciale. Pour la secrétaire générale de la province du Nahouri, Mama Zanfara/Traoré, qui a présidé les travaux de l’atelier, le développement d’un pays se mesure par la bonne santé de son économie dans laquelle le secteur privé joue un rôle déterminant.  

Pour elle, le Burkina Faso  a accordé une place  très importante à la contribution des acteurs économiques dans le développement et la lutte contre la pauvreté. Mais dans ce secteur, le non-respect  de la règlementation en matière  économique et fiscale, les violences  et menaces  contre les agents commis à la perception, la contrefaçon des produits de grande consommation sont des maux qui nuisent au développement. 

C’est pourquoi elle a invité les opérateurs économiques du Nahouri à plus d’implication et d’engagement citoyen pour la construction du Burkina Faso.  Après deux jours d’échanges sur les thèmes comme « Le civisme et la citoyenneté, la contribution des opérateurs économiques à la promotion du civisme et de la citoyenne au Burkina Faso » ; « Les textes régissant l’activité économique et l’état des lieux de leur respect » ; « Les règles relatives  au fisc économique et les conditions de leur mise en œuvre », la centaine d’opérateurs économiques de la province, par la voix de leur  président provincial, Ibrahim Aoué Pouabizan,  s’est dit satisfaite.

Ces opérateurs économiques  repartent outillés sur les concepts  de civisme et de citoyenneté et s’engagent à respecter les réglés régissant les activités économiques, tout en affirmant avoir pris conscience des méfaits du non-respect de la réglementation en matière économique. Pour Armand Héma, directeur de l’éducation au civisme et de la citoyenneté, qui a conduit la mission du ministère, les objectifs ont été largement atteints. Pour lui, cette activité  s’inscrit en droite ligne  de la mise en œuvre  des recommandations  du Forum national  du civisme tenu en 2013.  A cette occasion, le ministère avait été invité  à organiser d’intenses activités sur le civisme économique au profit des acteurs. Il a noté que ces deux jours leur ont permis de faire passer un certain nombre d’informations. Il a invité les opérateurs économiques à changer de comportements car c’est de cette façon que le Burkina sera construit.

 

Hamidou K. OUENA