10 Gardes de sécurité pénitentiaire rayés des effectifs de la fonction publique // Le plus important échangeur de Ouagadougou inauguré ce 15 novembre 2018 par le président du Faso// La Semaine nationale de l'internet prévue du 20 au 24 novembre // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Journée mondiale de l’enfant africain : l’Ocades demande aux parents d’être responsables

29/06/2018
349

Journée mondiale de l’enfant africain

L’Ocades demande aux parents d’être responsables

Le CCFC (Christian Children Fund of Canada), à travers son partenaire de mise en œuvre qu’est l’Organisation catholique pour le développement et la solidarité (Ocades), a commémoré en différé la Journée internationale de l’enfant africain, le vendredi 22 juin 2018, dans la commune rurale de Baskouré. La cérémonie commémorative de cette journée a connu la présence des autorités locales et plus d’une centaine d’enfants de  la localité et d’ailleurs.

La Journée de l’enfant africain est célébrée chaque année, en souvenir du massacre de centaines d’enfants lors d’une marche à Soweto en Afrique du Sud, le 16 juin 1976, au moment de l’apartheid. Cette année 2018, elle est commémorée dans notre pays sous le thème : « Aucun enfant laissé pour compte dans le processus de développement économique et social au Burkina Faso ». En marge de la commémoration officielle, CCFC Burkina, à travers l’Ocades Caritas Koupéla, a organisé une série d’activités le vendredi 22 juin 2018 à Baskouré, pour marquer cette journée. La cérémonie a été présidée par Elie Da, secrétaire général de la commune rurale de Baskouré. Elle a connu la présence des autorités coutumières, religieuses, administratives et plus d’une centaine d’enfants. Selon Sylvain Kantangou, coordonnateur de l’ONG CCFC, le thème retenu pour cette année concerne le plan stratégique 2019-2022 de sa structure.« Tout ce que nous (ONG CCFC) faisons est centré sur l’enfant », a-t-il précisé. Pour le président de la cérémonie, Elie Da, cette journée doit être un cadre de réflexion pour tout le monde. Il a par ailleurs  salué l’initiative de l’ONG CCFC et de son partenaire, l’Ocades Caritas Koupéla. « Nous devrons nous engager davantage pour plus de protection, pour des chances égales pour les filles et les garçons, pour plus de responsabilité dans nos communautés », a conclu M. Da. Plusieurs activités ont animé cette journée à savoir des danses, des jeux et des chants entre autres. Les lauréats des jeux ont été récompensés.

AIB/ Koupéla