Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

2e édition de Bobo fashion week : les personnes en situation de handicap célébrées

25/06/2018
298
<p class="MsoNormal" align="center" style="text-align:center;line-height:150%"><span style="font-size:18.0pt;line-height:150%;font-family:"Arial","sans-serif"">2<sup>e</sup>&eacute;dition de Bobo fashion week <o:p></o:p></span></p> <p class="MsoNormal" align="center" style="text-align:center;line-height:150%"><span style="font-size:18.0pt;line-height:150%;font-family:"Arial","sans-serif""> <o:p>&nbsp;</o:p></span></p> <p class="MsoNormal" align="center" style="text-align:center;line-height:150%"><span style="font-size: 18pt; line-height: 150%; font-family: Arial, sans-serif; font-weight: bold;">Les personnes en situation de handicap c&eacute;l&eacute;br&eacute;es <o:p></o:p></span></p> <p class="MsoNormal" align="center" style="text-align:center;line-height:150%"><span style="font-size: 18pt; line-height: 150%; font-family: Arial, sans-serif; font-weight: bold;"> <o:p>&nbsp;</o:p></span></p> <p class="MsoNormal" style="text-align:justify;text-justify:inter-ideograph; line-height:150%"><span style="font-size: 18pt; line-height: 150%; font-family: Arial, sans-serif; font-weight: bold;">Le ministre de la culture, des arts et du tourisme Abdoul Karim Sango a proc&eacute;d&eacute; au lancement de la 2<sup>eme</sup> &eacute;dition de Bobo fashion week le jeudi 21 juin 2018 à la maison de la culture de Bobo-Dioulasso. Le thème de cette &eacute;dition est&nbsp;<span style="font-style: italic;">«&nbsp;Mode vecteur d’inclusion pour les&nbsp; personnes vivants avec un handicap&nbsp;».</span> <o:p></o:p></span></p> <p class="MsoNormal" style="text-align:justify;text-justify:inter-ideograph; line-height:150%"><span style="font-size:18.0pt;line-height:150%;font-family: "Arial","sans-serif"">Une quinzaine de stylistes venus à travers le monde est pr&eacute;sente à cette 2<sup>e</sup> &eacute;dition de Bobo fashion week. Cette &eacute;dition est parrain par le pr&eacute;sident de la chambre r&eacute;gionale&nbsp;de commerce et de l’industrie des Hauts-Bassins, Lassin&eacute; Diawara. La particularit&eacute; de cette &eacute;dition est le clin d’œil fait aux personnes vivant avec un handicap. D’où le thème&nbsp;: <span style="font-style: italic;">«&nbsp;Mode vecteur d’inclusion pour les&nbsp; personnes vivants avec un handicap&nbsp;»</span>.&nbsp; En effet, Bobo fashion week 2018&nbsp; a &eacute;t&eacute; marqu&eacute; par la formation de personnes vivantes avec un handicap au m&eacute;tier de la mode. Pour le promoteur Bazi&eacute;mo S&eacute;bastien alias Bazem’se <span style="font-style: italic;">«&nbsp;cette formation permettra aux personnes vivants avec un handicap de pouvoir s’auto-employer et contribuer en même temps au d&eacute;veloppement &eacute;conomique du pays&nbsp;»</span>. Cette fête de la mode africaine s’est d&eacute;roul&eacute; durant trois jours avec au programme, des d&eacute;fil&eacute;s de mode, un concert avec des artistes renomm&eacute;s. Il y a eu&nbsp; aussi un d&eacute;fil&eacute; ce dimanche 24 juin 2018 dans le quartier <span style="font-style: italic;">«&nbsp;kôkô&nbsp;».</span> A cette &eacute;dition aussi&nbsp;<span style="font-style: italic;">«&nbsp;des mannequins vivants avec un handicap occuperont une place de choix sur les scènes&nbsp; lors de cette semaine de mode à Bobo&nbsp;», </span>a-t-il d&eacute;clar&eacute;. Quant au 4<sup>e</sup>adjoint au maire de la commune de Bobo à Alain Sanou, charg&eacute; de la culture et repr&eacute;sentant le maire, il&nbsp; a estim&eacute; que la culture est une richesse capitale, que la population doit s’approprier et valoriser. <span style="font-style: italic;">«&nbsp;La nouvelle richesse, c’est la culture&nbsp;»,&nbsp;«&nbsp;le conseil a retenu <em><span style="color:#333333;mso-bidi-font-style:italic">« </span></em><em><span style="color:black;mso-bidi-font-style:italic">Kôkô dunda</span></em><em><span style="color:#333333;mso-bidi-font-style:italic"> »,</span></em> comme tenue vestimentaire du conseil municipal&nbsp;», </span>a-t-il poursuivi. Abondant dans le même sens, le ministre de la femme, de la solidarit&eacute; nationale et de la famille, H&eacute;lène Marie Laurence Ilboudo/Marchal s’est dit très contente d’être honorer comme marraine&nbsp;.Elle a par ailleurs lou&eacute; les m&eacute;rites du promoteur qui valorise le pagne <em><span style="color:#333333;mso-bidi-font-style:italic">«</span></em><em><span style="color:black;mso-bidi-font-style:italic">Kôkô dunda</span></em><em><span style="color:#333333;mso-bidi-font-style:italic"> » </span></em>autrefois a-t-elle dit <span style="font-style: italic;">«&nbsp;marginalis&eacute;&nbsp;»</span>. &nbsp;<span style="font-style: italic;">« Il&nbsp;fallait vraiment penser transformer un pagne dit auparavant pagne «&nbsp;de pauvre&nbsp;», en pagne très pris&eacute; actuellement&nbsp;», </span>a-t-elle affirm&eacute;<span style="font-style: italic;">. </span>Elle a d&eacute;clar&eacute; que cet &eacute;vènement de mode&nbsp;est&nbsp;<span style="font-style: italic;">«&nbsp;le lieu de r&eacute;v&eacute;lation de nouveaux artistes tant à Bobo-Dioulasso que dans le quartier <em><span style="color: black;mso-bidi-font-style:italic">Kôkô</span></em>&nbsp;». </span>Pour elle, c’est aussi un tremplin pour valoriser l’art vestimentaire<span style="font-style: italic;">.</span> La jeune styliste Kiswensida Christiane Ou&eacute;draogo de la marque <span style="font-style: italic;">«&nbsp;Christian‘0&nbsp;»</span> qui travaille avec la laine et le <em><span style="color:#333333;mso-bidi-font-style:italic">«</span></em><em><span style="color:black;mso-bidi-font-style:italic">Kôkô dunda</span></em>&nbsp;», partage le même avis que le ministre. Elle a dit être berc&eacute;e par la mode depuis sa tendre enfance qui aujourd’hui voit&nbsp; son rêve d’être une styliste se r&eacute;aliser. Pour elle, cet &eacute;vènement met en lumière les stylistes d’ailleurs et du Burkina Faso. Elle s’est aussi r&eacute;joui du clin d’œil fait aux personnes vivants avec un handicap qui selon elle, ont longtemps demeur&eacute; dans l’ombre. <o:p></o:p></span></p> <p class="MsoNormal" align="right" style="text-align:right"><span style="font-size: 18pt; line-height: 107%; font-family: Arial, sans-serif; font-weight: bold;">Thierry SAWADOGO <o:p></o:p></span></p> <p class="MsoNormal" align="right" style="text-align:right"><span style="font-size: 18pt; line-height: 107%; font-family: Arial, sans-serif; font-weight: bold;">Samiratou&nbsp;ZOROME <o:p></o:p></span></p> <p class="MsoNormal" align="right" style="text-align:right"><span style="font-size: 18pt; line-height: 107%; font-family: Arial, sans-serif; font-weight: bold;">(Stagiaires) <o:p></o:p></span></p>