Le plus important échangeur de Ouagadougou sera inauguré le 15 novembre 2018 // Le Burkinabè Mathias Sorgho remporte le maillot jaune au Tour du Faso 2018 // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  Le Burkina classé 3e au Conseil des droits humains de l'ONU (expert) // Apollinaire Compaoré élu président du Conseil national du patronat burkinabè // 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Burkina: Un assaillant abattu et un policier blessé dans l’attaque du commissariat de Comin-Yanga (Centre-Est)

17/06/2018
718

Burkina Faso-Sécurité-Attaque

Burkina: Un assaillant abattu et un policier blessé dans l’attaque du commissariat de Comin-Yanga (Centre-Est)

Ouagadougou, 17 juin 2018 (AIB) - Un assaillant a été abattu et un policier blessé dans une attaque contre le commissariat de police de Comin-Yanga (Centre-Est) dans la nuit de samedi à dimanche, a-t-on appris à travers un communiqué de la police nationale lu au journal télévisé de la Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB).

Selon le même communiqué émanant de la Direction générale de la police nationale, une autre attaque qui a visé une équipe de l’Office national de sécurité routière (ONASER) lors de la même nuit (du 16 au 17 juin) a coûté la vie à un policier dans la province de la Kompienga, région de l’Est.

La lecture du communiqué au journal de 13 heures à la RTB, a été suivie de l’intervention du gouverneur de la Région du Centre-Est, Antoine Ouédraogo sur la même chaine.

Selon le gouverneur, joint au téléphone, au cours du journal télévisé, les Forces de défense et de sécurité (FDS) se sont défendus «avec vaillance», ce qui a fait que les dégâts matériels sont minimes.

Le policier blessé, aux dires du gouverneur, ne serait pas dans une situation critique. «Sa vie est hors de danger. Il s’agit d’une blessure légère au pied (…) on n’aura pas besoin de l’évacuer à Ouagadougou ou à Tenkodogo (Chef-lieu de la région du Centre-Est, Ndlr)», a-t-il assuré.

M. Ouédraogo a ajouté que d’après les informations en sa possession, les assaillants seraient au nombre d’une dizaine et seraient venus à pieds pour attaquer le commissariat.

Depuis un certain temps, des attaques perpétrées par des individus armés non identifiés sont récurrentes au Burkina Faso, notamment au Nord et dans la région du Sahel du pays.

Agence d’information du Burkina

ak/ata