Le Burkina est bel et bien gouverné (Roch Marc Christian Kaboré) // Le président du Faso dit être satisfait du travail des Forces de défense et de sécurité en matière de lutte contre le terrorisme, pour lui, elles méritent d'être encouragées  // Les élèves du Nord et du Sahel qui n'ont pas pu composer lors des récents examens (CEP et BEPC), le feront avant la prochaine rentrée scolaire (Roch Marc Kaboré) // Le nombre d'emplois créés s'élève à 190 000 en deux ans et demi (Président du Faso) // Le président Kaboré demande aux syndicats du ministère en charge de l'Economie et des Finances de lever leur mot d'ordre de grève // L'Ambassade de la Chine continentale sera ouverte à Ouagadougou entre le 11 et le 13 juillet 2018 (Ministère des Affaires étrangères) // Des étudiants burkinabè seront transférés en Chine continentale (Officiel) // 
  




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

LE MONDE EN BREF DU MERCREDI 13 JUIN

13/06/2018
307

LE MONDE EN BREF DU MERCREDI 13 JUIN

SEOUL - Donald Trump a accepté une invitation de Kim Jong Un à se rendre à Pyongyang lors de leur sommet historique de Singapour, a assuré mercredi l'agence officielle nord-coréenne, le président américain se félicitant de son côté d'avoir empêché une "catastrophe nucléaire".

Dans son premier compte rendu du sommet, l'agence KCNA a estimé que cette rencontre sans précédent ouvrait la voie à "un tournant radical".

"Kim Jong Un a invité Trump à effectuer une visite à Pyongyang à un moment opportun et Trump a invité Kim Jong Un à venir aux Etats-Unis", a indiqué KCNA.

L'agence assure également que Donald Trump a évoqué "une levée des sanctions" contre le régime de Pyongyang.

"Le monde a fait un grand pas en arrière devant une potentielle catastrophe nucléaire ! Plus de lancements de fusées, d'essais ou de recherches nucléaires !", a écrit M. Trump dans un tweet envoyé dans la nuit de mardi à mercredi, sans confirmer pour l'heure avoir accepté l'invitation à Pyongyang.

ROME - Quelque 629 migrants qui étaient bloqués en Méditerranée après le refus de l'Italie et de Malte de les accueillir sont partis mardi soir vers l'Espagne à bord de trois bateaux dont le navire humanitaire Aquarius et deux navires italiens.

MANAGUA - Tirs, routes coupées, villes semi-paralysées: le Nicaragua s'enfonçait mardi dans une spirale de violence, avec une recrudescence des combats de rue entre milices paramilitaires et opposants au régime de Daniel Ortega, pour l'heure sourd aux appels au dialogue malgré un bilan de 148 morts.

KOKHA(Yémen) - Les forces hostiles aux rebelles Houthis du Yémen acheminent de nouveaux renforts vers Hodeida (ouest) pour les contraindre à abandonner le contrôle de ce port, enjeu hautement stratégique d'une guerre qui dure depuis plus de trois ans.

BENGHAZI(Libye) - Les troupes de l'homme fort de l'est libyen, Khalifa Haftar, ont assuré progresser rapidement dans Derna, seule ville de la région à échapper à leur contrôle, où elles disent toutefois faire face à des "poches de résistance" et des attaques suicide.

LONDRES - La Première ministre britannique Theresa May a évité mardi une dangereuse défaite lors de l'examen de son projet de loi sur le Brexit, après le rejet d'un amendement qui aurait donné au Parlement un droit de veto sur le résultat des négociations avec Bruxelles.

ATHENES - Ce sera "République de Macédoine du nord": Athènes et Skopje sont finalement arrivés mardi à un accord sur le nom de la Macédoine après une querelle de 27 ans, rendant possible un déblocage de l'adhésion de la petite ex-République yougoslave à l'UE et à l'Otan.

BERLIN - Angela Merkel a affronté mardi de fortes turbulences au sein de son gouvernement sur l'accueil des réfugiés, qui risquent de fragiliser encore son projet de système d'asile européen contesté par bien des membres de l'UE.

STRASBOURG(France) - La Commission européenne a proposé mardi de quasiment tripler le budget européen consacré à la crise migratoire et à une meilleure sécurisation des frontières extérieures de l'Union.

LA HAYE - La Cour pénale internationale (CPI) a ordonné mardi la libération provisoire de l'ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba, acquitté en appel, à la surprise générale, de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité.

MADRID - Iñaki Urdangarin, le beau-frère du roi d'Espagne Felipe VI, a été condamné mardi en appel dans une affaire de malversations à cinq ans et 10 mois de prison, une peine qu'il devrait avoir beaucoup de mal à éviter.

STOCKHOLM - Le scandale a provoqué l'implosion de l'Académie suédoise et le report du Nobel de littérature 2018: Jean-Claude Arnault, un Français accusé en plein scandale #MeToo par plusieurs femmes de les avoir agressées en usant de son influence sur la scène culturelle suédoise, va être jugé pour viol, a annoncé mardi le parquet suédois.

SANTIAGO DU CHILI - Deux émissaires du pape François sont arrivés mardi au Chili pour une nouvelle mission auprès d'une Eglise chilienne en crise à la suite d'un énorme scandale de pédophilie.

WASHINGTON - Un juge fédéral de Washington a autorisé mardi sans condition la méga-fusion entre le groupe télécoms AT&T et le groupe de médias Time Warner, ouvrant la voie à la création d'un mastodonte dans le secteur médias et internet, en plein bouleversement.

PARIS - Épilogue d'une carrière légendaire stoppée net par la justice, l'ancien "super-flic" français Michel Neyret a été condamné mardi à Paris en appel à deux ans et demi de prison ferme pour corruption, mais devrait éviter de retourner derrière les barreaux.

PARIS - Un homme de 26 ans retranché dans un immeuble du centre de Paris a retenu mardi pendant quatre heures deux otages pour des "motivations encore floues" avant d'être interpellé par les forces de l'ordre qui ont libéré les otages "sains et saufs".

PARIS - La longue grève des cheminots français entre dans une semaine cruciale: alors que le Parlement s'apprête à adopter définitivement la réforme ferroviaire, deux nouvelles journées de protestation sont prévues mardi et mercredi par les syndicats de la SNCF qui doivent se prononcer sur la suite de leur mouvement.

BRUXELLES - Christian Louboutin garde l'exclusivité dans l'Union européenne des escarpins à semelle rouge, sa fameuse "signature" reconnue dans le monde entier, a tranché mardi la justice européenne.

(afp)