Le plus important échangeur de Ouagadougou sera inauguré le 15 novembre 2018 // Le Burkinabè Mathias Sorgho remporte le maillot jaune au Tour du Faso 2018 // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  Le Burkina classé 3e au Conseil des droits humains de l'ONU (expert) // Apollinaire Compaoré élu président du Conseil national du patronat burkinabè // 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Programme alimentaire mondial: lancement du plan de soutien aux populations vulnérables

07/06/2018
480

Programme alimentaire mondial

Lancement du plan de soutien aux populations vulnérables

Le lancement officiel du plan de réponse et de soutien aux populations vulnérables dans les provinces de la Gnagna et de la Komondjari par le Programme alimentaire mondial (PAM) a eu lieu le jeudi 31 mai 2018. C’était dans le village de Oué, dans la province de la Komondjari.

Le Burkina Faso, à l’instar de certains pays du monde, fait face ces dernières années à une série de catastrophes dont la sécheresse et les inondations, qui sont certainement dues à la variabilité et au changement climatiques. Les cas sont légion et les conséquences sont énormes sur l’agriculture, l’élevage, l’habitat, la santé, l’éducation, la paix sociale, l’environnement, pour ne citer que ces domaines-là. Pour le cas spécifique de l’agriculture, et dans le contexte du Burkina Faso où le secteur rural occupe environ 86%  de la population active et contribue pour 40 % au produit intérieur brut, les conséquences sont énormes sur le développement durable et harmonieux du pays. A titre illustratif, la campagne agricole 2017/2018 a été particulièrement difficile pour l’ensemble du Burkina Faso et particulièrement pour la région de l’Est où les provinces les plus déficitaires en production céréalière sont celles de la Gnagna et de la Komondjari. 

Dans la région, ce sont environ  620 394 personnes qui se trouvent en insécurité alimentaire, soit environ 54% des ménages ruraux. Dans la province de la Komondjari, il a été constaté non seulement une flambée des prix des céréales, mais aussi leur indisponibilité dans les différents marchés de la place. Face à cette situation d’insécurité alimentaire, le gouvernement ne pouvait pas rester insensible. C’est ainsi qu’il a fait appel à toutes les bonnes volontés tant sur le plan national qu’international afin d’atténuer, voire éradiquer, les effets de la famine. 

Le Programme alimentaire mondial (PAM) ayant entendu l’appel du gouvernement du Burkina Faso, a décidé de l’accompagner dans la mise en œuvre du plan de réponse et de soutien aux populations vulnérables. C’est ainsi que le PAM a décidé d’assister les ménages classés dans la catégorie des très pauvres, soit environ 3 017 ménages, représentant 19% des ménages de la province de la Komondjari. Le PAM, pour valoriser les compétences locales, a appliqué la stratégie du « faire faire », qui consiste à contractualiser avec des organisations à base communautaire et c’est dans cette stratégie que l’Association pour le développement des communautés villageoises (ADCV) et sa consœur FINDIMA ont été  retenues pour conduire l’opération dans la Komondjari.

 Le jeudi 31 mai 2018, dans le village d’Oué, c’est en présence des autorités nationales et provinciales et du représentant pays du PAM que le lancement officiel du plan de réponse et de soutien aux populations vulnérables des provinces de la Gnagna et de la Komondjari  a eu lieu. Maurice Konaté, haut-commissaire de la province, et le maire de la commune urbaine de Gayéri ont saisi l’occasion pour exprimer leur gratitude au PAM pour ses actions bienfaisantes en faveur des populations vulnérables. Dans un premier temps, chaque bénéficiaire recevra 10,8 kg de sorgho, 3 kg de niébé  et ¾ de litre d’huile par mois durant la période de soudure et dans un second temps de la farine enrichie sera distribuée aux femmes enceintes et aux femmes allaitantes. Cette aide concernera toutes les personnes vulnérables des trois communes de la province de la Komondjari, excepté la ville de Gayéri. Le haut-commissaire de la province de la Komondjari et le représentant pays du PAM au Burkina Faso ont procédé à une remise symbolique des vivres aux populations vulnérables.

Kanliéyama Aboubakar COMBARY

Collaborateur