Le plus important échangeur de Ouagadougou sera inauguré le 15 novembre 2018 // Le Burkinabè Mathias Sorgho remporte le maillot jaune au Tour du Faso 2018 // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  Le Burkina classé 3e au Conseil des droits humains de l'ONU (expert) // Apollinaire Compaoré élu président du Conseil national du patronat burkinabè // 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Burkina : 125 000 ménages ruraux bientôt électrifiés

26/05/2018
620

Burkina : 125 000 ménages ruraux bientôt électrifiés

Gourcy, (AIB)-Le ministre d’Etat auprès de la présidence du Faso, Simon Compaoré et le ministre de l’Energie Bachir Ismaël Ouédraogo, ont lancé le jeudi 24 mai 2018 à Gourcy (Nord), ‘’Eco-électrification dynamique dans les régions du Nord et du Centre-Nord’’. Le projet permettra grâce aux énergies renouvelables, d’électrifier 125 000 ménages dans 63 villages.

C’est sous le thème «Contribution des énergies renouvelables à l’accroissement de l’offre d’énergie en milieu rural et à la lutte contre la pauvreté», que le projet ‘’Eco-électrification dynamique dans les régions du Nord et du Centre-Nord’’ a été lancé.

Mis en œuvre par la société d’infrastructures collectives (SINCO) avec l’appui du gouvernement burkinabè, de l’Union Européenne et l’Agence Française de Développement, ce projet s’inscrit dans la cadre d’un Partenariat Public Privé (PPP).

D’un coût de 9 milliards FCFA, il permettra d’électrifier 63 villages des régions du Nord et du Centre Nord, d’accroitre la contribution des énergies renouvelables à l’amélioration du taux de couverture et d’accès au service électrique.

En outre, ce projet devrait permettre de libérer de la puissance sur le réseau de la nationale d’électricité.

Au total, une douzaine de centrales solaires seront construites pour une capacité cumulée de 3,2 MW.

C’est véritablement une volonté du gouvernement d’électrifier les zones rurales à travers les énergies renouvelables.

Au final, il s’agira de promouvoir les économies locales existantes des deux régions et favoriser la création de nouvelles opportunités d’emplois tout en permettant aussi l’amélioration des services de santé et d’éducation.

«Ce projet cadre réellement avec l’ambition du chef de l’Etat (Roch Kaboré) d’accroitre l’offre d’énergies renouvelables. Il s’agit de libérer la croissance en offrant des opportunités de création d’emplois et de richesses tout en assurant la préservation de l’environnement », a indiqué le ministre d’Etat Simon Compaoré.

Agence d’Information du Burkina

fn/ata