Le Burkina est bel et bien gouverné (Roch Marc Christian Kaboré) // Le président du Faso dit être satisfait du travail des Forces de défense et de sécurité en matière de lutte contre le terrorisme, pour lui, elles méritent d'être encouragées  // Les élèves du Nord et du Sahel qui n'ont pas pu composer lors des récents examens (CEP et BEPC), le feront avant la prochaine rentrée scolaire (Roch Marc Kaboré) // Le nombre d'emplois créés s'élève à 190 000 en deux ans et demi (Président du Faso) // Le président Kaboré demande aux syndicats du ministère en charge de l'Economie et des Finances de lever leur mot d'ordre de grève // L'Ambassade de la Chine continentale sera ouverte à Ouagadougou entre le 11 et le 13 juillet 2018 (Ministère des Affaires étrangères) // Des étudiants burkinabè seront transférés en Chine continentale (Officiel) // 
  




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Gestion des cycles de projets au Burkina : La Suède outille les contrôleurs d’Etat

16/05/2018
217

Burkina- Formation

Gestion des cycles de projets au Burkina : La Suède outille les contrôleurs d’Etat

Ouagadougou, 15 mai 2018, (AIB)-Le Burkina Faso en partenariat avec la Suède a ouvert mercredi, une formation de quatre jours, au profit des contrôleurs d’Etat de l’Autorité supérieure du contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC) pour une meilleure efficacité de l’institution.

«Cette formation s’inscrit dans le cadre du projet de renforcement du caractère organisationnel de l’ASCE-LC, initiée par la coopération suédoise en appui à notre institution», a indiqué le contrôleur général de l’ASCE-LC, Pr  Luc Marius Ibriga.

Pr Ibriga s’exprimait mercredi à Ouagadougou à l’ouverture des travaux d’un séminaire de formation de quatre jours

Selon lui, il s’agit de faire en sorte, que la restructuration de l’institution entreprise depuis plusieurs années, soit effective pour lui permettre d’être efficace dans ses missions.

«Le cycle du projet doit être maîtrisé et approprié par ceux qui sont chargés de l’exécuter», a- t-il soutenu.

De son avis, une étude préalable faite par la coopération suédoise  a montré les lacunes de  l’ASCE-LC dans la maitrise des cycles des projets.

Pr  Luc Marius Ibriga a précisé que  cette formation va apporter une plus-value dans l’action quotidienne des contrôleurs d’Etats.

Le formateur,  Zanen Sjoerd a signalé que l’ASCE-LC a peu d’expérience dans la gestion d’un projet.

Ce qui explique, selon lui, la tenue de ce séminaire de formation à l’endroit des responsables, en charge de l’institution  contre la corruption au Burkina.

«Nous avons initié cette formation afin d’aider  l’institution à bien  gérer son projet pour l’atteinte de ses missions assignées», a- t-il conclu.

Agence d’Information du Burkina

no/ata