Le plus important échangeur de Ouagadougou sera inauguré le 15 novembre 2018 // Le Burkinabè Mathias Sorgho remporte le maillot jaune au Tour du Faso 2018 // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  Le Burkina classé 3e au Conseil des droits humains de l'ONU (expert) // Apollinaire Compaoré élu président du Conseil national du patronat burkinabè // 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Gouvernance locale dans l’espace transfrontalier : Renforcer la capacité des collectivités

26/03/2018
680

Gouvernance locale dans l’espace transfrontalier

 

Renforcer la capacité des collectivités

 

L’Agence régionale de développement (ARD) a réuni les mercredi 14 et jeudi 15 mars 2018 à Bobo-Dioulasso, ses collaborateurs de Sikasso au Mali, et de Houndé au Burkina Faso. La rencontre a porté sur l’auto-évaluation des activités menées sur le terrain par les deux communes, dans le cadre du Projet gouvernance locale participative dans l’espace transfrontalier Sikasso, Korhogo, Bobo-Dioulasso (PGLP-SKBO).

 

L’Agence régionale de développement (ARD) des Hauts-Bassins est un dispositif d’appui aux collectivités locales dans l’ouvrage et l’organisation des services publics. C’est dans ce contexte qu’elle accompagne la commune de Sikasso au Mali et celle de Houndé au Burkina Faso, dans la mise en œuvre d’un projet pilote dénommé « Projet de gouvernance locale participative dans l’Espace transfrontalier Sikasso, Korhogo, Bobo-Dioulasso (PLGP-SKBO)». Financé à 20 millions de F CFA par la commission de l’UEMOA à travers le Conseil de collectivité territoriale (CCT) de l’UEMOA courant l’année 2017, le Projet a pu mener quelques activités. D’où la tenue de l’atelier d’auto-évaluation, les mercredi 14 et jeudi 15 mars 2018 à Bobo-Dioulasso, afin de faire le bilan à mi-parcours de cette expérience pilote. Durant deux jours, les élus, les agents communaux et les techniciens ont échangé sur les changements liés au Projet, les leçons à retenir de la mise en œuvre du Projet et comment améliorer la diffusion de cette expérience pilote. La rencontre a pour objectif, à en croire le directeur de l’ARD des Hauts-Bassins, Allassane Ouattara, d’évaluer ce qui a pu être fait en termes d’activités sur le terrain, et d’améliorer les imperfections, en tenant compte des aspirations des populations à la base. Selon lui, la mise en place du Projet va contribuer à la mobilisation des ressources aussi bien humaines que financières au niveau des communes, et permettre aux populations de participer à l’exécution du budget dans les communes. Le coordonnateur régional de CESAO-PRB, Karim Koné pense que le projet a apporté beaucoup de changements, car de son avis, les populations ont commencé à comprendre l’action des élus et commencent à s’y intéresser. Il a indiqué que ce changement est un acquis, puisque ces dernières se sont également engagées à aider les collectivités dans la mobilisation des ressources. M. Koné a déclaré que les résultats de cette expérience pilote sont satisfaits, vu les moyens et le contexte dans lesquels ils ont travaillé. Cependant, il a souhaité que leur partenaire financier les soutienne encore plus ou les mette en contact avec d’autres partenaires, ce qui leur permettra de passer à une échelle plus large. Le secrétaire général de la mairie de Sikasso, Koué Dioma a quant à lui, salué l’expérience qui selon lui, a permis d’établir la confiance entre élus et citoyens, et d’améliorer le développement économique local. M. Dioma a souligné que grâce au Projet, la commune de Sikasso a enregistré des changements positifs en ce sens que les contribuables, même les plus réticents commencent à changer de position. Et cela se constate à travers l’exécution du budget passé. Il a souhaité que le Projet soit étendu à d’autres villes frontalières. Les parties prenantes du Projet sont le Conseil régional des Hauts-Bassins à travers l’ARD qui assure la partie technique et administrative, le CESAO qui assure la coordination technique de la mise en œuvre des activités, les deux communes de Sikasso au Mali et Houndé au Burkina Faso, et également les Conseils régionaux de Bobo-Dioulasso et Sikasso.

Sitta OUATTARA