Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Culture, justice et économie, en couverture des quotidiens burkinabè

23/03/2018
614

Burkina Faso-Presse-Revue

Culture, justice et économie, en couverture des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 23 mars 2018 (AIB) Les quotidiens burkinabè présentent ce vendredi des menus variés où l’on retrouve des sujets portant sur la justice, l’économie, sans oublier  la Semaine nationale de la culture (SNC) qui s’ouvre demain samedi, dans la capitale économique du Burkina Faso.

Le quotidien national Sidwaya renseigne que la 19eédition de la Semaine nationale de la culture (SNC) s’ouvre le samedi 24 mars 2018 à Bobo-Dioulasso sous le thème : «Sauvegarde des valeurs culturelles: enjeux et défis».

Le journal parle également des «innovations de la foire artisanale et commerciale», avant de préciser que «mis à part quelques dernières retouches, tout est fin prêt pour accueillir les exposants» de la manifestation qui se déroule jusqu’au 31 mars prochain.

Pour sa part, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso consacre sa manchette au procès du coup d’Etat manqué de septembre 2015.

Le confrère affiche: «Procès putsch manqué: Nouvelle suspension pour statuer sur les exceptions», là où Aujourd’hui au Faso, autre quotidien privé, mentionne que le procès est «renvoyé au 26 mars pour examiner les requêtes».

Quant à Sidwaya, il arbore: «la défense muette, l’audience suspendue».

En effet, selon ce quotidien, hier jeudi 22 mars 2018, au deuxième jour de la reprise du procès du putsch manqué du 16 septembre 2015, les avocats de la défense ont changé de stratégie.

«Contrairement à l’audience du 27 février au cours de laquelle, ils avaient claqué la porte du tribunal, cette fois-ci, ils (avocats) décident entre temps, de s’emmurer dans le silence et de ne plus prendre part aux débats», relate Sidwaya.

De son côté, le journal privé Le Pays cite à sa Une, le parquet militaire qui déclare : «Nous prenons acte de la position radicale de la défense».

Dans le volet économique, les journaux rendent compte du projet d’implantation, en Côte d’Ivoire, d’une unité de broyage  de clinker, dénommée CIM IVOIRE, appartenant à l’entreprise burkinabè CIM METAL GROUPE.

A ce sujet, le journal privé Le Quotidien  fait observer que la BOAD (Banque ouest africaine de développement, Ndlr) finance CIMMETAL GROUP à hauteur de 25 milliards de F CFA».

Au même moment, Aujourd’hui au Faso se contente de titrer: «CIM IVOIRE: une unité de broyage de clinker en chantier».

Agence d’information du Burkina

ak