Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Côte d’Ivoire : Près de 60% des enfants de moins de 5 ans confrontés à une carence en vitamine A (Ministre)

13/03/2018
497

Côte d’Ivoire : Près de 60% des enfants de moins de 5 ans confrontés à une carence en vitamine A (Ministre)

Abidjan, 13 mars 2018 (AIP)- Près de 60% des enfants de 6 à 59 mois sont victimes de carence en vitamine A en Côte d’Ivoire malgré la baisse de la prévalence de l’avitaminose ces dernières années, a dit la ministre de la Santé et de l’hygiène publique Raymonde Goudou Cooffie, lors d’une signature de convention entre l’ong international Médical assistance programme (MAP) et ledit ministère, lundi, à la cité administrative au Plateau.

L’ampleur du problème, selon elle, a justifié la mise en œuvre par son ministère et le Programme national de nutrition (PNN), de plusieurs stratégies dont la supplémentation en vitamine A, le déparasitage et le dépistage de la malnutrition des enfants de moins de 5 ans.

Elle a dit que plus d’un enfant de moins de 5 ans sur trois n’a pas de croissance optimum et qu’un enfant sur 5 nait fragile, 4 sur 5 sont anémiés et 3 sur 5 sont à risque d’hypovitaminose d’où la mise en œuvre de ce programme qui vise à renforcer le système de santé afin d’éradiquer la malnutrition en pérennisant les interventions de supplémentation en vitamine A.

Le directeur de la PNN, René Oka Kouamé, a, quant à lui affirmé, que la carence en vitamine A diminue la résistance aux infections, entraîne le retard de croissance et provoque des affections oculaires pouvant évoluer vers la cécité si rien n’est fait.

Ainsi donc, comme acquis au projet, nous avons la mise à disposition de 3.212.000 comprimés d’albendazole 400 mg depuis 2016, l’élaboration de documents de formation sur la supplémentation en vitamine A et le déparasitage incluant des notions du genre, la formation de 20 formateurs centraux et régionaux dont 12 nationaux (5 femmes et 7 hommes) et huit partenaires (3 femmes et 5 hommes), 81 acteurs de districts (16 femmes et 65 hommes) sur le genre l’équité et l’inclusion.

A terme, en 2020, au moins 75% des filles et des garçons de 6-59 mois bénéficieront de la vitamine A et du parasitant en routine dans l’ensemble des 24 districts sanitaires, a-t-il dit.

L’ambassadrice du Canada, Isabelle Hudon, présente à cette signature, a réitéré l’engagement de son pays à travailler avec la Côte d’Ivoire et a dit sa fièrté devant la grande mobilisation des acteurs clés.

L’ONG MAP  travaille dans les domaines de l’eau, hygiène et l’assainissement, la lutte contre les maladies tropicales négligées (l’ulcère de burili) et des interventions en faveur de la mère et de l’enfant.

kmc/fmo

Agence ivoirienne de presse (AIP)