Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Double attentat terroriste de Ouagadougou : Nos soldats ne sont pas tombés en vain (Général Oumarou Sadou)

07/03/2018
505

Burkina Faso-Attaque-Réaction

Double attentat terroriste de Ouagadougou : ‘’Nos soldats ne sont pas tombés en vain’’ (Général Oumarou Sadou)

Ouagadougou, 7 mars 2018 (AIB) Le Chef d’Etat-major des armées burkinabè, le général Oumarou Sadou estime que les huit soldats tombés lors du double attentat terroriste du 2 mars dernier à Ouagadougou, ne sont pas tombés en vain, a-t-il déclaré mercredi, à l’issue de la cérémonie d’inhumation desdits soldats.

Pour le général Sadou, après la mort des huit soldats, leurs frères d’armes en vie ne vont pas rester les bras croisés, car, a-t-il martelé, «le combat va continuer».

Il a souligné le fait que le Burkina Faso se situe dans une sous-région qui est engagée dans une action de mise en commun des ressources pour combattre le terrorisme.

A entendre le chef d’Etat-major des armées burkinabè, son pays seul ne pourra pas gagner la lutte contre les terroristes. «Nous serons toujours là avec les autres», a-t-il affirmé.

Et de mentionner que l’armée nationale a besoin du soutien de toute la Nation, de toutes les populations qu’elles soient en ville ou en campagne pour accompagner les Forces de défense et de sécurité (FDS).

Le général Oumarou Sadou se dit convaincu que le soutien des populations peut permettre d’éviter de déstabiliser le moral des FDS qui constitue aussi une arme pour eux.

Les huit militaires burkinabè tombés lors du double attentat terroriste du 2 mars dernier, ont été inhumés ce mercredi après-midi à Ouagadougou, au cimetière municipal de Gounghin.

Ils ont reçu chacun, une décoration (médaille d’honneur militaire) à titre posthume avant leur enterrement.

Ces attaques terroristes du vendredi dernier, avaient ciblé l’Etat-major général des armées et l’ambassade de France à Ouagadougou, faisant 16 morts (8 parmi les Forces de défense et de sécurité (FDS) burkinabè et 8 chez les assaillants) ainsi que 85 blessés.

Agence d’information du Burkina

ak/ss