10 Gardes de sécurité pénitentiaire rayés des effectifs de la fonction publique // Le plus important échangeur de Ouagadougou inauguré ce 15 novembre 2018 par le président du Faso// La Semaine nationale de l'internet prévue du 20 au 24 novembre // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Les huit soldats burkinabè morts lors du double attentat terroriste à Ouagadougou, inhumés ce mercredi

07/03/2018
1 271

Burkina Faso-Attentats-Inhumation

Les huit soldats burkinabè morts lors du double attentat terroriste à Ouagadougou,  inhumés ce mercredi  

Ouagadougou, 7 mars 2018 (AIB) Les huit soldats burkinabè morts lors du double attentat terroriste du 2 mars dernier, ont été inhumés ce mercredi après-midi à Ouagadougou, a constaté l’AIB sur place, dans la capitale burkinabè.

C’est au cimetière municipal de Gounghin, à l’ouest de la capitale burkinabè, que les huit soldats ont été conduits à leur dernière demeure.

Il s’agit du Colonel-major Lallé Djibril, de l’Adjudant-chef Ouédraogo Hyacinthe, du Sergent Sanou Florent, du Sergent-chef Mando Idrissa, du soldat de 1èreclasse Kohoun Yoropo, du soldat du 2e classe Nikiéma Assami, de l’Adjudant-chef-major Kiemdé Louis et du Maréchal de logis (MDL) Diabri Razakou.

Ils ont reçu chacun, une décoration (médaille d’honneur militaire) à titre posthume avant leur enterrement.

Une foule nombreuse composée des éléments des Forces de défense et de sécurité (FDS), d’autorités politiques, religieuses et  coutumières, d’amis et de connaissances, etc.  a assisté à la cérémonie d’inhumation.

Le vendredi 2 mars dernier, des attaques terroristes ont a ciblé l’Etat-major général des armées et l’ambassade de France à Ouagadougou, faisant 16 morts (8 parmi les Forces de défense et de sécurité (FDS) burkinabè et 8 chez les assaillants) ainsi que 85 blessés.

Agence d’information du Burkina

ak/ss