Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Burkina: Les députés du parti présidentiel jugent importante la conférence nationale sur les salariés du public

06/03/2018
993

Burkina-Parlement-Session

Burkina: Les députés du parti présidentiel jugent importante la conférence nationale sur les salariés du public

Ouagadougou, 6 mars 2018, (AIB)-Le président du groupe parlementaire Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, au pouvoir), Lassina Ouattara, au cours d’une conférence de presse mardi à Ouagadougou, a jugé très importante la conférence nationale sur la problématique du système de rémunération des agents du public.

Lors de cette rencontre avec les journalistes, M. Ouattara a rappelé que les députés de l’Assemblée nationale burkinabè reprendront dès demain 7 mars, le chemin du parlement.

«C’est une session qui s’ouvrira au moment où les forces vives de la nation seront en conclave sur les conditions de rémunération des agents de l’Etat. Notre groupe parlementaire salue la tenue de cette concertation et espère des propositions et recommandations en phase avec le PNDES à la fin des travaux», a indiqué le président du groupe parlementaire MPP.

Selon Lassina Ouattara, cette conférence nationale sur la problématique du système de rémunération des salariés du public est de portée majeure pour la nation et chaque composante a son mot à dire.

«L’Etat n’est pas un employeur quelconque qui peut se permettre tout avec l’argent de toute une nation. Il est clair que la course aux statuts particuliers a une incidence financière importante sur le budget national dont elle absorbe déjà plus de 50% des ressources», a-t-il expliqué.

Il a, par ailleurs, salué la bravoure des Burkinabè qui ont fait échoué le putsch du 15 septembre 2015 dont le procès qui, à peine ouvert le 27 février 2018, a été suspendu pour reprendre à une date non encore déterminée.

«Notre souhait est que ce procès reprenne le plus rapidement possible pour un début de réconciliation de notre vaillant peuple avec sa justice. Nous attendons tous que le droit soit dit à propos de cette ténébreuse affaire de coup d’état de septembre 2015», a souligné M. Ouattara.

Le Burkina Faso a mal à sa citoyenneté si bien que les actes d’incivismes sont de plus en plus préoccupants. A cela s’ajoute la situation d’insécurité, a-t-il poursuivi.

«Le groupe parlementaire MPP voudrait à l’entame de la première session de l’année, en faire une préoccupation. Il a décidé de tenir du 16 au 18 mars 2018, ses journées parlementaires autour du thème ‘’Problématique de l’insécurité et de l’incivisme: quel regard et quel apport du groupe parlementaire MPP’’», a conclu Lassina Ouattara.

Agence d’information du Burkina

fo/ak