Le Burkina est bel et bien gouverné (Roch Marc Christian Kaboré) // Le président du Faso dit être satisfait du travail des Forces de défense et de sécurité en matière de lutte contre le terrorisme, pour lui, elles méritent d'être encouragées  // Les élèves du Nord et du Sahel qui n'ont pas pu composer lors des récents examens (CEP et BEPC), le feront avant la prochaine rentrée scolaire (Roch Marc Kaboré) // Le nombre d'emplois créés s'élève à 190 000 en deux ans et demi (Président du Faso) // Le président Kaboré demande aux syndicats du ministère en charge de l'Economie et des Finances de lever leur mot d'ordre de grève // L'Ambassade de la Chine continentale sera ouverte à Ouagadougou entre le 11 et le 13 juillet 2018 (Ministère des Affaires étrangères) // Des étudiants burkinabè seront transférés en Chine continentale (Officiel) // 
  




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Attaques de Ouagadougou: "scènes apocalyptiques", selon le Premier ministre Paul Kaba Thièba

03/03/2018
632
Attaques de Ouagadougou: "scènes apocalyptiques", selon le Premier ministre Paul Kaba Thièba

Ouagadougou - Le Premier ministre burkinabè, Paul Kaba Thiéba a décrit samedi des "scènes apocalyptiques", au lendemain de la double attaque menée contre l'état-major des forces armées du Burkina Faso et l'ambassade de France à Ouagadougou qui ont fait 8 morts parmi les militaires.

"Ce que j'ai vu ici, était vraiment des scènes apocalyptiques et je voudrais dans un premier temps m'incliner devant la mémoire de nos braves soldats tombés (...) les armes à la main", a déclaré M. Thiéba, à l'issue de la visite au siège de l'État major visé par une attaque à la voiture piégée.

Le Premier ministre burkinabè a "condamné avec la dernière rigueur cet attentat terroriste, lâche, qui s'attaque à notre pays, encore une fois et qui sème la mort, la désolation inutilement".

Il a enfin demandé "au peuple de garder confiance en nos institutions pour (...) bouter hors de notre territoire toutes ces tendances adverses ennemies".

"Ce ne sont pas ces attaques terroristes qui vont nous inquiéter", a-t-il martelé, après avoir visité le siège de l'Etat major général des armées.

La délégation du gouvernement s'est également rendu au chevet des malades à l'hopital Yalgado Ouédraogo puis à l'Ambassade de France, également visée par les attaques.

"L'ambassade a été victime d'une attaque de façon concomitante contre l'Etat-major général des armées du Burkina Faso, ce qui veut dire que nos deux pays étaient visés" a souligné M. De Cabanes, après avoir guidé le premier ministre sur le site.

"Le symbole est fort, ça veut dire que les terroristes essaient de nous diviser, c'est évidemment ce qui n'arrivera pas", a-t-il ajouté.

Le bilan officiel fait état de 8 morts parmi les militaires et  plus de 80 blessés dont 12 en état d'urgence absolue.
Les assaillants, au nombre de 8 également, ont tous été abattus par les forces de défense et de sécurité.

ab