Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Attaque terroriste à Ouagadougou: 64 blessés de gravité diverse enregistrés au camp Guillaume Ouédraogo (source militaire)

02/03/2018
784

Burkina-Terrorisme

Attaque terroriste à Ouagadougou: 64 blessés de gravité diverse enregistrés au camp Guillaume Ouédraogo (source militaire)

Ouagadougou, 2 mars 2018 (AIB)-Suite à l’attaque terroriste perpétrée ce vendredi matin dans la capitale burkinabè, 64 blessés de gravité diverse sont actuellement enregistrés au camp Guillaume Ouédraogo, a affirmé cet après-midi, le médecin Colonel Major Kafando Amado, à l’occasion de la visite d’une délégation ministérielle de six membres sur les lieux.     

Les ministres ont visité deux sites d’accueil de blessés : le stade Joseph Conombo (ancien stade municipal) et le camp Guillaume Ouédraogo.

Selon le médecin Colonel Major Amado Kafando, trois blessés ont été transférés à l’hôpital de Tingandogo (Blaise Compaoré) et trois au camp Sangoulé Lamizana à Gounghin.

«À l’hôpital Yalgado Ouédraogo, ce matin, 5 blessés ont été enregistrés et au niveau de la caserne de gendarmerie Camp Paspanga, il y avait 6 blessés», a-t-il déclaré devant la presse nationale et internationale.

 La situation selon le médecin Colonel Major, est « susceptible d’évoluer, peut-être qu’il y a des blessés dans d’autres formations sanitaires que nous n’avons pas pu recenser ».

Au stade municipal, le Colonel Arthur Jean Idriss Diasso directeur de la communication et de la presse ministérielle  du ministère de la défense a fait cas d’une dizaine de blessés sur place.

 «Nous avons reçu une dizaine de blessés mais il y a 8 qui sont partis sur d’autres sites. Nous avons ici présentement deux blessés. Nous nous efforçons de respecter les victimes parce que c’est un domaine sensible», a-t-il déclaré.

La délégation ministérielle était composée des ministres en charge de la Sécurité, Clément Savadogo, de la Défense nationale, Jean Claude Bouda, de l’Administration territoriale Siméon Sawadogo, du ministre d’Etat auprès de la Présidence du Faso, Simon Compaoré et du ministre en charge du commerce Harouna Kaboré. 

Le ministre en charge de la communication Remis Fulgance Dandjinou a annoncé une conférence de presse aux environs de 18 heures pour faire le point complet de la situation.

Le bilan provisoire, dressé par certaines presse, fait état de sept assaillants tués dont quatre à la représentation diplomatique française et trois à l’Etat-major.

Agence d’Information du Burkina

wis/ak