Le Burkina est bel et bien gouverné (Roch Marc Christian Kaboré) // Le président du Faso dit être satisfait du travail des Forces de défense et de sécurité en matière de lutte contre le terrorisme, pour lui, elles méritent d'être encouragées  // Les élèves du Nord et du Sahel qui n'ont pas pu composer lors des récents examens (CEP et BEPC), le feront avant la prochaine rentrée scolaire (Roch Marc Kaboré) // Le nombre d'emplois créés s'élève à 190 000 en deux ans et demi (Président du Faso) // Le président Kaboré demande aux syndicats du ministère en charge de l'Economie et des Finances de lever leur mot d'ordre de grève // L'Ambassade de la Chine continentale sera ouverte à Ouagadougou entre le 11 et le 13 juillet 2018 (Ministère des Affaires étrangères) // Des étudiants burkinabè seront transférés en Chine continentale (Officiel) // 
  




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Réforme des rémunérations des agents publics : le SNAID crie à une remise en cause des acquis

01/03/2018
1 353

Réforme des rémunérations des agents publics 

Le SNAID crie à une remise en cause des acquis 

 

Le Syndicat national des agents des impôts et des domaines (SNAID) tient du 1erau 2 mars 2018 à Bobo-Dioulasso son 11e conseil syndical pour faire le bilan de ses activités. A l’occasion, le SNAID s’est prononcé sur le projet de reformes des rémunérations des agents de la fonction publique.

 

 

Le conseil syndical ordinaire du Syndicat national des agents des impôts et des domaines (SNAID) se tient dans un contexte marqué par deux évènements majeurs. Il s’agit du procès du putsch manqué du 16 septembre 2015 et de la conférence générale sur le système des rémunérations des agents publics. S’agissant du dernier point, le secrétaire général du SNAID, Grégoire Nongo Traoré a donné son avis sur cette conférence. « Des propos rapportés par la presse, selon le Premier ministre, la conférence vise à réduire la masse salariale afin de dégager des ressources pour financer le PNDES. Il s’agit de réduire les salaires et toutes autres formes de rémunération des agents publics »,a affirmé le secrétaire général. Celui-ci ne trouve pas la formule appropriée et s’en explique : « S’il faut réunir les dites forces vives de la nation suscitée pour parler du salaire du fonctionnaire, autant mettre à l’ordre du jour un débat national sur la richesse nationale et sa gestion. Du reste, toutes ces reformes s’inscrivent dans la mise en œuvre aventuriste et suicidaire des politiques des institutions de breton Wood».

 

 

Remise en cause des acquis

 

 

En outre M. Traoré trouve que cette conférence n’est que la poursuite du pouvoir du MPP de sa volonté de remise en cause des acquis des travailleurs en particulier et du peuple en général. De même, Grégoire Traoré a jugé que le gouvernement veut quelque chose et son contraire. « Le paradoxe, c’est qu’au moment où le gouvernement veut réduire les salaires des agents publics afin de dégager les ressources, il pose des actes totalement contraires, révoltants et anti démocratiques : octroi des exonérations injustes à des entreprises et hommes d’affaires. Par ailleurs, il ne prend aucune disposition pour recouvrer les dettes fiscales qui se chiffrent à des centaines de milliards ». Au niveau du ministère en charge des finances, les responsables du SNAID disent déplorer les mêmes tentatives de remise en cause des acquis des travailleurs en général et ceux des impôts en particulier. Ils ont cité l’érection de la direction générale des impôts en établissement public de l’Etat (EPE) ou la privatisation du recouvrement des impôts. Le syndicat a fustigé certaines pratiques au sein du département des finances et a dit mener des luttes pour revendiquer les moyens matériels et financiers, la transparence dans la gestion des ressources humaines et des deniers publics. Le présent conseil syndical fera d’ailleurs le bilan de ces différentes luttes. La directrice générale adjointe des impôts, Brigitte Sama a invité les syndicats à privilégier l’intérêt supérieur de la nation et à préserver un climat sain et serein. « Je vous invite, et ce, dans le respect des principes guidant les syndicats, à rester solidaires à la direction générale des impôts aux fins de mener les différentes actions engagées dans le cadre des reformes entreprises ». Les représentants d’autres structures syndicales ont apporté leur soutien au 11econseil syndical ordinaire du SNAID.

Adaman DRABO