Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Politique: l’Alliance des partis de la majorité présidentielle enregistre sept nouveaux adhérents

01/03/2018
475

Burkina-Politique-Majorité-Adhésion

Politique: l’Alliance des partis  de  la majorité présidentielle enregistre sept nouveaux adhérents

Ouagadougou, 1er mars 2018 (AIB)-l’Alliance des Partis et formations politiques de la majorité présidentielle (APMP)  qui comptait 31 membres s’est  renforcée avec  sept nouvelles adhésions portant ainsi à 38 partis alliés,  a annoncé jeudi  son 1er vice-président Bénéwendé Stanislas Sankara.

M. Sankara qui s’exprimait au cours d’une conférence de presse,  a indiqué qu’il s’agit de l’Alliance pour la démocratie au Faso (ADEFA), de l’Alliance pour la démocratie et le développement (ADD), du Parti pour la démocratie et la jeunesse (PDJ), du Parti pour la protection de l’environnement /Conservation de la nature (PPE/CN).

Il a cité aussi le  Parti des patriotes progressistes (PPP), le Parti du peuple républicain (PPR), la Renaissance démocratique et patriotique au Faso (RDPF).

Le  coordonnateur de l’APMP, Clément Sawadogo  s’est réjoui  de l’adhésion de ces partis qui, pour lui  vont apporter une «grande» contribution  à la marche de l’Alliance et la mise en œuvre  du programme présidentiel et du Plan national de développement économique et social (PNDES).

«J’ai le plaisir de vous annoncer  que d’autres partis frappent à nos portes car nous avons tout recensement enregistré une nouvelle demande d’adhésion que nous allons traiter en rapport avec notre convention de l’Alliance», a-t-il  révélé.

A la question de savoir si le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) se  préparait pour une  reconquête du pouvoir en  2020, le coordonnateur a signifié  que «les partis politiques ont pour vocation l’animation de la vie politique, mais aussi de conquérir le pouvoir».

 

«Sans fausse modestie et sans aucune hypocrisie, nous reconnaissons effectivement  que tout ce que nous faisons là, vise  d’une manière ou d’une autre à conquérir le pouvoir en 2020», a-t-il indiqué.

Mais, a-t-il poursuivi, «il n’est pas exact de conclure que ces nouveaux partis ont rejoint l’Alliance juste pour les élections de 2020». Car pour lui, certaines demandes d’adhésions étaient déjà sur la table depuis deux ans, mais c’est parce que l’Alliance n’avait pas encore  bien formalisé ces  modalités de fonctionnement que le traitement a été fait maintenant.

Me Bénéwendé Sankara a  rappelé que l’APMP  se veut être un cadre  de regroupement des partis et formations  politiques qui soutiennent et défendent le programme du président Roch Marc Christian Kaboré.

Agence d’information du Burkina

als/ak