Le Burkina est bel et bien gouverné (Roch Marc Christian Kaboré) // Le président du Faso dit être satisfait du travail des Forces de défense et de sécurité en matière de lutte contre le terrorisme, pour lui, elles méritent d'être encouragées  // Les élèves du Nord et du Sahel qui n'ont pas pu composer lors des récents examens (CEP et BEPC), le feront avant la prochaine rentrée scolaire (Roch Marc Kaboré) // Le nombre d'emplois créés s'élève à 190 000 en deux ans et demi (Président du Faso) // Le président Kaboré demande aux syndicats du ministère en charge de l'Economie et des Finances de lever leur mot d'ordre de grève // L'Ambassade de la Chine continentale sera ouverte à Ouagadougou entre le 11 et le 13 juillet 2018 (Ministère des Affaires étrangères) // Des étudiants burkinabè seront transférés en Chine continentale (Officiel) // 
  




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Promotion du riz local : un centre d’étuvage inauguré à Founzan

28/02/2018
545

Promotion du riz local 

Un centre d’étuvage inauguré à Founzan  

 

Les femmes de la commune de Founzan dans la province du Tuy, région des Hauts-Bassins, disposent désormais d’un centre d’étuvage de riz. L’infrastructure offerte par le Canada à travers le Centre d’étude et de coopération internationale (CECI), a été officiellement mise en service, le 22 février 2018 dans ladite localité.

 

 

Le Centre d’étuvage de riz de Founzan dans le Tuy comprend un magasin de stockage du riz paddy, un hangar couvert de pré-cuisson, des aires de stockage à l’air et au soleil, des centres de décorticage/triage abritant une décortiqueuse. Le Centre comprend également un centre de triage optique emballage, abritant une mini rizerie et un bâtiment administratif ainsi que d’autres commodités. Il a une capacité de production de 5 tonnes de riz paddy par jour. L’infrastructure a couté 138 816 036 millions de FCFA, selon les donateurs. Le Canada y a contribué pour 130 millions et les 8 816 036 FCFA ont été apportés par l’ONG Oxfam. Le financement canadien a été assuré  par Affaires mondiales Canada à travers le Centre d’étude et de coopération internationale (CECI). C’est cette structure qui a mis en œuvre le Projet d’appui aux étuveuses de riz (PAERIZ). Son objectif est de contribuer à l’accroissement du pouvoir économique des femmes, à travers la valorisation du riz national par l’étuvage et le renforcement des organisations d’étuveuses, afin qu’elles deviennent des entreprises rentables, professionnelles et reconnues dans la filière riz. Le Centre d’étuvage offert aux femmes de Founzan épouse cette vision. Il va leur offrir un cadre de travail leur permettant de garantir les quantités, la qualité et la régularité des approvisionnements en riz étuvé ou «malo woussou» en langue jula, aux consommateurs. Le Centre d’étuvage de riz de Founzan contribuera également à l’organisation de la commercialisation collective, et à l’amélioration de leur position et de leurs intérêts stratégiques au sein de la filière riz. « Tout en permettant d’améliorer les prestations en matière d’étuvage du riz, de contrôler la qualité et d’assurer le conditionnement du riz étuvé dans des conditions d’hygiène requises et de sécurité au travail, le Centre contribuera aussi au développement et au renforcement de l’entrepreneuriat des étuveuses de Founzan dans la filière », a souligné le directeur du CECi-Burkina, Adama Ouédraogo.

 

 

Des remerciements aux donateurs

 

Pour la chef de coopération à l’ambassade du Canada au Burkina Faso, Nancy Foster, l’inauguration du Centre d’étuvage de riz de Founzan entre dans le cadre du renforcement des capacités entrepreneuriales et de la professionnalisation des organisations d’étuveuses de riz, afin d’accroître leurs revenus et d’améliorer leurs conditions de vie. « Nous pouvons affirmer aujourd’hui sans nous tromper, que les étuveuses de riz de Founzan sont parvenues à des résultats palpables et tangibles. En effet, la qualité du riz produit s’est améliorée, l’accès aux financements a augmenté, et des progrès considérables ont été notés sur le plan de la gouvernance des organisations », a-t-elle affirmé. Pour la représentante de l’ambassade, la cérémonie est une occasion pour son pays de renouveler son engagement à l’autonomisation des femmes et des filles, ce qui est exprimé dans sa nouvelle politique d’aide internationale féministe adoptée en 2017.  La vice-présidente de l’Union des étuveuses de Founzan, Madjara Doulkoum et le maire de Founzan, Clovis Somé ont remercié le Canada, la CECI et le PAERIZ, pour avoir avoir offert aux femmes ce joyau qui va améliorer leurs conditions de travail et de vie. Le gouverneur de la région des Hauts-Bassins représentant le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, a lui aussi remercié les donateurs dont le geste va contribuer à valoriser le riz, une des céréales qui occupe une place importante dans l’économie du Burkina Faso.

Adaman DRABO