Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Formations sanitaires de Diébougou : les comités de gestion font leur bilan

28/02/2018
1 330

Formations sanitaires de Diébougou

 

Les comités de gestion font leur bilan

 

Le maire de Diébougou a rencontré les comités de gestion (COGES) et les infirmiers chefs de poste (ICP) des CSPS de sa commune, le lundi 12 février  2018. Cette rencontre a permis de faire le point des acquis et des difficultés dans le fonctionnement de ces structures.

 

Le maire de Diébougou, Alphonse Somda a rencontré les cinq comités de gestion des formations sanitaires (COGES) de son ressort territorial, le lundi 12 février 2018. Au cœur des échanges, le bilan des acquis et les difficultés rencontrées. Comme acquis, les infirmiers chefs de poste (ICP) ont tous souligné l’effectivité du renouvellement des bureaux des COGES, leur participation exemplaire dans les rencontres, dans la mobilisation communautaire, dans le transport des intrants et l’assainissement des dépenses dans certaines formations sanitaires. En outre, ces structures ont toutes soumis au Conseil municipal, leur programme d’activités. Cependant, la véritable difficulté de ces nouveaux COGES est qu’ils ne sont pas encore installés. En effet, depuis leur élection entre juin-juillet 2017, les membres des nouveaux bureaux coopèrent avec ceux des bureaux sortants, faute de passation. Le problème est que cette passation doit être précédée d’un contrôle de gestion par le district sanitaire, ce qui n’est pas encore fait. Le maire a donc invité les ICP à l’informer des programmations de sorties de contrôle du district afin qu’il procède à l’installation immédiate de chaque COGES contrôlé. Les nouveaux COGES aussi bien que les ICP, ont demandé à être formés sur la gestion. Cette rencontre a aussi été une occasion pour les ICP, d’évoquer les autres difficultés qui minent le fonctionnement des formations sanitaires de Diébougou. Il s’agit entre autres, du manque de moyens de déplacement pour les missions du service au centre de santé et de promotion sociale (CSPS) de Dankomblé et de Loto, du mauvais état des logements du personnel assorti de manque de latrines, comme c’est le cas à Konsabla. Ont été également évoqués, les problèmes de forage, d’électrification, de gestion des factures d’électricité, et la question des agents de santé à base communautaire (ASBC) qui jusqu’à présent, n’ont pas encore reçu leur motivation mensuelle. Dans certains CSPS, des ASBC ont même démissionné. Les ICP ont aussi mis en relief les cas de rupture des produits destinés à la gratuité des soins, ainsi que le retard de virement pour les commandes. Le maire Alphonse Somda a promis une tournée dans chaque formation sanitaire, afin de toucher du doigt les réalités sur le terrain.  D’ores et déjà, il fait la promesse formelle de deux motos pour soutenir les CSPS qui n’en disposent pas.

         Sansan Natal DAH

                                      AIB/Diébougou