Le Burkina est bel et bien gouverné (Roch Marc Christian Kaboré) // Le président du Faso dit être satisfait du travail des Forces de défense et de sécurité en matière de lutte contre le terrorisme, pour lui, elles méritent d'être encouragées  // Les élèves du Nord et du Sahel qui n'ont pas pu composer lors des récents examens (CEP et BEPC), le feront avant la prochaine rentrée scolaire (Roch Marc Kaboré) // Le nombre d'emplois créés s'élève à 190 000 en deux ans et demi (Président du Faso) // Le président Kaboré demande aux syndicats du ministère en charge de l'Economie et des Finances de lever leur mot d'ordre de grève // L'Ambassade de la Chine continentale sera ouverte à Ouagadougou entre le 11 et le 13 juillet 2018 (Ministère des Affaires étrangères) // Des étudiants burkinabè seront transférés en Chine continentale (Officiel) // 
  




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

14e FESTIMA à Dédougou :un évènement qui draine du monde

28/02/2018
1 074

14e FESTIMA à Dédougou

 

Un évènement qui draine du monde

 

Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba a procédé à l’ouverture de la 14eédition du Festival international des masques (FESTIMA) de Dédougou, le samedi 24 février 2018 dans la cité de Bankuy. Plus de 2000 touristes internationaux et 75 000 visiteurs sont attendus dans la cité des Bankuy, à cette occasion.

 

La 14e édition du Festival international des masques (FESTIMA) de Dédougou a démarré le samedi 24 à Dédougou. Cette édition, parrainée par le PDG des établissements Bonkoungou Mahamadou et fils (EBOMAF), et le ministre de la Culture de la Côte d’Ivoire, connait la participation de six pays africains avec leurs masques, plus de 30 nationalités, plus de 200 chercheurs et plus de 300 exposants. Des prestations de masques, une foire et une exposition sont à l’affiche. Il y a également des panels prévus sur le thème du FESTIMA 2018, à savoir : « valeur ajoutée des festivals aux industries culturelles : cas du FESTIMA ».Selon l’Association pour la sauvegarde des masques (ASAMA), initiatrice du festival, 2000 touristes internationaux et 75 000 visiteurs sont attendus dans la cité des Bankuy. Ce qui va générer suivant l’ASAMA, un chiffre d’affaires de plus de trois cent millions de FCFA. Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba au cours de l’ouverture de la 14e édition du FESTIMA, a souligné l’importance du masque dans la culture de la société burkinabè. Il a demandé que l’ASAMA soit soutenue dans son initiative, afin de perpétuer cette culture pour la nouvelle génération.Le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango a fait comprendre que cette manifestation s’inscrit dans l’atteinte des Objectifs pour le développement durable (ODD) et du Plan national pour le développement économique et social (PNDES). Il a fait comprendre que les ODD incitent à élaborer et à mettre en œuvre des politiques visant à développer un tourisme durable, créateur d’emplois d’ici à 2030. Une préoccupation prise en compte dans le PNDES, d’après M. Sango, qui entend « développer un secteur industriel et artisanal compétitif à forte valeur ajoutée et créateur d’emplois décents ». L’ASAMA se consacre depuis plus de 20 ans, à la promotion et à la sauvegarde du masque africain. Elle a invité les autorités à l’occasion de la 14e édition du  FESTIMA, à se pencher sur l’apport de ce festival au développement de la Boucle du Mouhoun, et partant du Burkina Faso.

Kamélé FAYAMA