Le Burkina est bel et bien gouverné (Roch Marc Christian Kaboré) // Le président du Faso dit être satisfait du travail des Forces de défense et de sécurité en matière de lutte contre le terrorisme, pour lui, elles méritent d'être encouragées  // Les élèves du Nord et du Sahel qui n'ont pas pu composer lors des récents examens (CEP et BEPC), le feront avant la prochaine rentrée scolaire (Roch Marc Kaboré) // Le nombre d'emplois créés s'élève à 190 000 en deux ans et demi (Président du Faso) // Le président Kaboré demande aux syndicats du ministère en charge de l'Economie et des Finances de lever leur mot d'ordre de grève // L'Ambassade de la Chine continentale sera ouverte à Ouagadougou entre le 11 et le 13 juillet 2018 (Ministère des Affaires étrangères) // Des étudiants burkinabè seront transférés en Chine continentale (Officiel) // 
  




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Festival culturel estudiantin : La cité universitaire de Kossodo vibre au rythme de la culture burkinabè

26/02/2018
230

Burkina-Education-Culture-Festival

Festival culturelestudiantin : La cité universitaire de Kossodo vibre au rythme de la culture burkinabè

Ouagadougou, 26 Février 2018 (AIB)-La première édition du Festival culturel Estudiantin de la cité de Kossodo démarrée le vendredi 23 février, a pris fin le dimanche dernier à Ouagadougou par une cérémonie de clôture marquée par la présence du secrétaire d’Etat auprès du ministre en charge de l’Enseignement supérieur Urbain Ibrahim Coulidiati.

«A travers le Festival, vous avez montré que notre pays est riche de sa diversité culturelle », a déclaré Urbain Ibrahim Coulidiati dans son discours marquant la clôture de l’évènement. Selon lui, « notre culture doit être le phare qui éclaire la jeunesse face à l’emprise de l’évolution des sociétés dites modernes».

Le secrétaire d’Etat représentait le ministre en charge de l’Enseignement supérieur Alkassoum Maiga, parrain de l’évènement.

Pendant trois jours, la cité universitaire de Kossodo a vibré au rythme des danses et des sonorités traditionnelles de plusieurs régions du Burkina Faso. Les étudiants ont eu aussi droit à des expositions ventes, des animations artistiques et des conférences débats.

« Je formule le vœu que cette première édition soit un véritable déclic pour la promotion des valeurs culturelles au sein de l’élite intellectuelle», a affirmé le secrétaire d’Etat Urbain Ibrahim Coulidiati tout en s’engageant à emmener «l’ensemble des institutions de l’enseignement supérieur aussi bien public que privé, à soutenir véritablement les activités culturelles, voire sportives pour une formation intégrale et harmonieuse des étudiants».

Pour cette première édition du Festival, des masques ont apporté leur contribution par la danse au grand bonheur des étudiants et des invités ayant fait le déplacement à la cérémonie de clôture.

Ces masques sont venus de la commune de Sao située dans le département de Tchériba de la province du Mouhoun au Burkina Faso.

Le représentant du Maire de Tchériba a exprimé la satisfaction de sa municipalité pour soutenir les étudiants et s’est dit fier de voir que ces derniers s’intéressent à la culture.

«Nous restons toujours disponibles pour vous accompagner dans votre volonté de connaitre la culture burkinabè».

Cette première édition du Festival est l’œuvre de l’Union des étudiants pour la promotion de la culture africaine et de leadership (UEPCAL).

Selon le coordonnateur de l’UEPCAL Neya Pema, sa structure à travers cette activité, veut emmener les burkinabè et les africains à se prendre en charge sur les plans économique, social et même linguistique.

«Nous devons marquer la rupture afin de nous réconcilier avec ce que nous sommes, ce que nous avons été, ce que nos ancêtres nous ont légué. Il faut que nous soyons fiers pas comme des citoyens qui sont pris en charge mais comme des hommes et des femmes qui au nom de ce que l’histoire nous enseigne, ont aussi quelque chose, à apprendre au monde», a-t-il fait savoir.

Agence d’Information du Burkina

Wis/ak