Le Burkina est bel et bien gouverné (Roch Marc Christian Kaboré) // Le président du Faso dit être satisfait du travail des Forces de défense et de sécurité en matière de lutte contre le terrorisme, pour lui, elles méritent d'être encouragées  // Les élèves du Nord et du Sahel qui n'ont pas pu composer lors des récents examens (CEP et BEPC), le feront avant la prochaine rentrée scolaire (Roch Marc Kaboré) // Le nombre d'emplois créés s'élève à 190 000 en deux ans et demi (Président du Faso) // Le président Kaboré demande aux syndicats du ministère en charge de l'Economie et des Finances de lever leur mot d'ordre de grève // L'Ambassade de la Chine continentale sera ouverte à Ouagadougou entre le 11 et le 13 juillet 2018 (Ministère des Affaires étrangères) // Des étudiants burkinabè seront transférés en Chine continentale (Officiel) // 
  




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Préparatifs du procès putsch manqué et CDP, en vedette dans les quotidiens burkinabè

26/02/2018
329

Burkina Faso-Presse-Revue

Préparatifs du procès putsch manqué et CDP, en vedette dans les quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 26 fév. 2018 (AIB) Les préparatifs du procès relatif au putsch manqué de septembre 2015, ainsi que la situation politique au sein du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir), sont les deux sujets phares à la Une des quotidiens burkinabè ce lundi.

«Procès putsch du 16 septembre 2015 : Jugement catharsis demain, à Ouaga 2000», tel est le titre à la manchette du quotidien privé Aujourd’hui au Faso.

Le journal rappelle que «par arrêté n°6 aux fins de mise en accusation, daté du 29 décembre 2017, la Chambre de contrôle du Tribunal militaire a renvoyé devant le box des accusés pour jugement, 84 personnes impliquées dans le putsch manqué du 16 septembre 2015».

Et de mentionner qu’«en principe, demain 27 février, dans la salle des banquets de Ouaga 2000, débutera ce procès tant attendu et par les mis en cause, les victimes et les Burkinabè».

A ce sujet, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, arbore à sa Une: «En route pour le procès: La salle des banquets attend ses +convives+».

Le même journal révèlequ’il y a «Prières et jeûne chez les Guelwaré (Minata Guelwaré, une des inculpées, Ndlr)».

Pour sa part, le quotidien national Sidwaya donne la parole à Me Mathieu Somé, l’un des avocats du général Gilbert Diendéré (considéré comme le cerveau du coup d’Etat manqué, Ndlr). L’avocat prévient en ces termes: «Attendez-vous à beaucoup de surprises».

En politique, les quotidiens ont accordé un intérêt à la 61esession ordinaire du Bureau politique national (BPN) du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir).

Ainsi, L’Observateur Paalga renseigne qu’à l’issue de la rencontre, tenue, hier dimanche à Ouagadougou, le président du parti, «Eddie Komboïgo (a été) remis en selle».

Dans la même lancée, les quotidiens privés Le Quotidien et Le Pays affichent en chœur: «61e session ordinaire du BPN du CDP: Eddie Komboïgo reprend la direction du parti».

Le journal cité en premier lieu précise que Eddie Komboïgo, élu à l’issue du 6e congrès ordinaire du parti, en mai 2015, dirigera le CDP jusqu’au 7e congrès ordinaire prévu les 5 et 6 mai prochain.

En outre, Le Quotidien fait observer que l’un des temps forts de la 61e session ordinaire du BPN du CDP a été l’adresse de l’ancien président du Faso, Blaise Compaoré à ses militants.

Agence d’information du Burkina

ak/ata