Le Burkina est bel et bien gouverné (Roch Marc Christian Kaboré) // Le président du Faso dit être satisfait du travail des Forces de défense et de sécurité en matière de lutte contre le terrorisme, pour lui, elles méritent d'être encouragées  // Les élèves du Nord et du Sahel qui n'ont pas pu composer lors des récents examens (CEP et BEPC), le feront avant la prochaine rentrée scolaire (Roch Marc Kaboré) // Le nombre d'emplois créés s'élève à 190 000 en deux ans et demi (Président du Faso) // Le président Kaboré demande aux syndicats du ministère en charge de l'Economie et des Finances de lever leur mot d'ordre de grève // L'Ambassade de la Chine continentale sera ouverte à Ouagadougou entre le 11 et le 13 juillet 2018 (Ministère des Affaires étrangères) // Des étudiants burkinabè seront transférés en Chine continentale (Officiel) // 
  




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Ziro : le directeur provincial de police arrêté pour atteinte aux bonnes mœurs

24/02/2018
1 494
Ziro : le directeur provincial de police arrêté pour «atteinte aux bonnes mœurs»

Ouagadougou, (AIB) - Le directeur provincial provincial de la police du Ziro, accusé d'"atteinte aux bonnes mœurs", a été placé sous mandat de dépôt, a annoncé vendredi la police nationale dans un communiqué.

''Dans la soirée du 22 février, le directeur provincial de la police du Ziro a été placé sous mandat de dépôt par les autorités judiciaires", indique le texte.

Au cours de la semaine du 19 février, la police nationale avait été saisie de "faits d'atteinte aux bonnes mœurs" dont le présumé auteur serait le directeur provincial  de la police  nationale de Ziro.

"En réaction à cette information, la police a aussitôt ouvert une enquête et à titre de mesures conservatoires, le mis en cause a été suspendu de ses fonctions et mis à la disposition de la justice", poursuit le communiqué.

Selon des sources concordantes, le responsable provincial de la police se serait rendu coupable d'un viol sur une mineure d'environ douze ans.

En ces circonstances, " la police  nationale, résolument engagée dans la lutte contre les atteintes à l'éthique et à la déontologie de la profession, dit condamner avec la plus grande fermeté cet acte".

AIB