10 Gardes de sécurité pénitentiaire rayés des effectifs de la fonction publique // Le plus important échangeur de Ouagadougou inauguré ce 15 novembre 2018 par le président du Faso// La Semaine nationale de l'internet prévue du 20 au 24 novembre // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Redevabilité citoyenne :le maire Balzac Nacanabo à l’heure de la reddition des comptes

23/02/2018
910

Redevabilité citoyenne

Le maire Balzac Nacanabo à l’heure de la reddition des comptes

Titao, (AIB) - Le samedi 17 février 2018, la mairie de Sollé a servi de cadre à la tenue de l’Espace de dialogue et d’interpellation citoyenne (EDIC). Facilitée par l’Association monde rural (AMR), cet exercice citoyen a permis au maire Balzac G. Nacanabo de rendre compte de sa gestion exercice 2017 à ses administrés et aux partenaires de sa commune.

« Je suis très fier de l’exercice. Il nous a permis d’apprécier l’action du conseil municipal et de faire des recommandations. Je souhaite que cet exercice se poursuive parce qu’elle contribue à éveiller les consciences ». C’est en substance les mots de satisfaction d’un citoyen au sortir de cet espace de dialogue et d’interpellation citoyenne. Tout comme lui, beaucoup d’autres acteurs ont témoigné de la nécessité de cet espace qui leur a permis de s’informer sur les actions menées dans la commune et d’interpeller les décideurs. Dans cette commune rurale d’environ 3 000 âmes, c’est la toute première fois que les populations et le conseil municipal se soumettent à cet exercice. Le maire Balzac Nacanabo, à la tête d’un conseil municipal fort de 32 membres, s’est d’abord félicité de la mobilisation des populations et a salué la présence des autorités de tutelle, des services déconcentrés et des partenaires au développement. Dans sa présentation, M. Nacanabo a passé en revue les recettes de l’année et les dépenses avant de s’attarder sur les activités réalisées, en cours de réalisation et les perspectives. Au total, 194 258 086 F CFA ont été mobilisés au cours de l’année 2017 en fonctionnement et en investissement sur une prévision de 237 704 718 F CFA. Au 31 décembre 2017, seulement 98 158 193 F CFA ont été dépensés soit un taux d’exécution global de 83,13% en fonctionnement et 27,4% en investissement. Beaucoup de chantiers étaient en cours de réalisation à cette date. Les difficultés majeures relevées au niveau du recouvrement sont notamment la faible mobilisation des ressources propres due à l’incivisme fiscal et le déblocage tardif des fonds relevant du transfert des ressources. Concernant l’incivisme fiscal, M. Nacanabo a lancé un appel aux contribuables à s’acquitter des taxes afin de permettre à la commune de faire face aux multiples besoins. Les fonds propres, les ressources transférées par l’Etat et l’appui d’autres partenaires au développement ont permis de mener des actions dans plusieurs domaines malgré les problèmes de mobilisation de recettes constatés : construction ou réhabilitation d’infrastructures scolaires et sanitaires, construction d’infrastructures pastorales et marchandes, aménagements agricoles, etc.  Au cours des échanges, les préoccupations qui ont le plus retenu l’attention des populations sont le problème d’eau potable, l’insuffisance des infrastructures de santé, les classes sous paillottes, l’insuffisance ou le manque de mobiliers scolaires, l’absence d’une institution de microfinance et le chantier en souffrance des travaux de réfection de la route départementale Titao-Sollé. Le conseil municipal a été également interpelé sur le manque d’équité dans la répartition des investissements entre les villages. A l’issue de la séance, des recommandations ont été faites et un comité de suivi de 12 membres a été mis en place pour assurer le suivi citoyen des actions de développement dans la commune. Présente à cette séance, madame le haut-commissaire de la province du Loroum, Aïssata Angélina Traoré, s’est réjouie de cet exercice de redevabilité et a invité le maire et son équipe à tenir compte des observations des populations pour améliorer la gouvernance locale.

Abdoul Salam OUARMA