Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Santé : un nouveau CSPS pour le village de Zomnoogo-Mossi

23/02/2018
963

Santé

Un nouveau CSPS pour le village de Zomnoogo-Mossi

Boulsa, (AIB) - Massadalo Yvette Nacoulma, haut-commissaire de la province du Namentenga, a procédé à la pose de la première pierre de la construction du Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) de Zomnoogo-Mossi, village de la commune de Boulsa. C’était le 12 février 2018, en présence de Adama Sawadogo, président du Conseil régional du Centre-Nord, et de Issa Ouédraogo, directeur régional de la Santé. La construction de ce CSPS est entièrement financée à hauteur de 100 millions de F CFA environ par El Hadj Souleymane Zinaba, natif du village de Zomnoogo-Mossi.

Dispensaire, maternité, pharmacie, latrines, logements et hall d’attente sont les principales infrastructures qui seront réalisées conformément aux normes nationales. Pour apporter leur contribution à la réalisation de ces infrastructures, les populations de Zomnoogo et celles des villages voisins se sont mobilisées pour la collecte des agrégats. Sur le site sont déposés de part et d’autre des tas de sable, de gravillon et de moellons. Les implantations des bâtiments sont matérialisées par des ficelles. L’eau issue du forage solaire facilite le travail des briquetiers sous les arbres. Tout est fin prêt pour le démarrage des travaux. Ainsi, avant le top de départ, la première adjointe au maire de Boulsa, les représentants des jeunes et des femmes, le chef du village, le représentant du chef de Boulsa, le directeur régional de la Santé, le promoteur, le haut-commissaire et le président du Conseil régional du Centre-Nord ont tour à tour pris la parole. Unanimement, les intervenants ont reconnu les mérites du promoteur. Ils l’ont vivement remercié. Ainsi, conscients de l’importance du processus de décentralisation, les uns et les autres ont demandé que l’exemple du promoteur soit suivi par les filles et fils du terroir en vue de contribuer au développement de leurs villages respectifs. « C’est ainsi que nous accompagnerons le gouvernement dans la mise en œuvre du Programme national de développement économique et social », dira le haut-commissaire de la province. Elle leur demandera par ailleurs de s’approprier le CSPS en l’entretenant de manière adéquate, en le fréquentant et en réservant un bon accueil aux agents qui y seront affectés. Le président du Conseil régional a répondu avec satisfaction aux différentes doléances soulevées notamment par le représentant des jeunes. Dans son adresse à la population, le promoteur a tenu à remercier tous ceux qui se sont impliqués pour faciliter l’obtention de l’autorisation de construire du CSPS. Il soulignera que ce CSPS, comme beaucoup d’autres, aura un caractère laïc sans discrimination aucune. Il entend en assurer l’équipement total. Issa Ouédraogo, directeur régional de la Santé du Centre-Nord, a fait savoir que du personnel sera affecté pour assurer le fonctionnement de la structure. Rendez-vous dans quatre mois pour l’inauguration du CSPS.

Jean-Baptiste DAMIBA