Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Plan stratégique d’assainissement:la commune de Toma opte pour des latrines modernes

21/02/2018
553

Plan stratégique d’assainissement

  

La commune de Toma opte pour des latrines modernes

  

La mairie de Toma a procédé au lancement du Plan stratégique d’assainissement (PSA), le vendredi 16 février 2018. Sous le thème « Un ménage, une latrine », la mise en œuvre de ce plan à Toma, d’un coût de plus de 400 000 000 FCFA, va permettre à cette commune urbaine d’acquérir des latrines, des puisards et des bacs à laver au bénéfice de la population.

 

 

La commune urbaine de Toma dans la province du Nayala dispose désormais de son plan stratégique d’assainissement (PSA). Entouré de ses collaborateurs et de ses partenaires techniques et financiers que sont l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) et l’ONG GIZ, le maire de la commune de Toma, Malik Garané a procédé au lancement officiel du Plan stratégique d’assainissement, vendredi 16 février 2018 à Toma. Instrument de gestion d’assainissement en termes d’organisation de la fourniture de services et de financement tenant compte des spécificités des villes, le PSA, a indiqué le maire dans son intervention, viendra accroitre de 75%, le taux d’accès à l’assainissement dans la ville de Toma et ses environnants, d’ici à 2025. Selon le bourgmestre de Toma, ce plan ambitionne réaliser plus 1800 latrines de types confondus, plus de 1700 douches, puisards et bacs à laver au bénéfice des populations. C’est ainsi que la commune a bénéficié du soutien de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) en partenariat avec la GIZ, pour la formation de cinq maçons, de trois pré-fabricants et de dix animateurs, pour la mise en œuvre de ce plan d’un coût de plus de 400 000 000 FCFA, qui viendra améliorer les conditions de vie des bénéficiaires. La réussite du PSA dépend de l’implication des populations bénéficiaires, qui doivent changer leurs mauvaises habitudes en se soumettant à des comportements sains, a souligné le représentant de l’ONEA, François Xavier Ouédraogo. Aussi les a-t-il invitées à mettre à profit les milliers de latrines, de puisards et de bacs à laver afin de préserver leur dignité et leur santé. Quant à la représentante de la GIZ, Ida Sylvie Ouandaogo, elle a lancé un appel particulier aux femmes, car a-t-elle dit,  les femmes « sont les plus exposées aux conséquences de l’insalubrité ». C’est pourquoi, elle a souhaité que les chefs de famille puissent travailler à faire en sorte que d’ici à 2025, chaque ménage dispose d’au moins d’une latrine pour préserver la dignité des femmes. Pour marquer son adhésion à ce plan qui va contribuer à offrir un cadre de vie sain à la population, le chef de canton de Toma, par la voix de son représentant, a invité les siens à apporter leur concours à la réussite du PSA. Tout ménage désireux acquérir un ouvrage d’assainissement, est prié par le maire Malik Garané de s’adresser aux animateurs pour les formalités d’inscription. Par ailleurs, le premier responsable de la commune a indiqué que l’ONEA a subventionné les dalles et les claustras. Le suivi des animateurs et des maçons, tout comme le suivi évaluation du projet, a poursuivi Malik Garané, seront assurés par un technicien recruté par la commune. Les autres charges de la réalisation de ces ouvrages d’assainissement, reviendront aux ménages, a précisé le maire. Pour sensibiliser et acquérir l’adhésion des populations, un sketch d’une vingtaine minutes mettant en exergue les conséquences de l’insalubrité, a été présenté aux participants lors de la cérémonie de lancement du PSA de Toma. Après quoi, les officiels se sont déplacés à Kisson au secteur 8 de Toma, où ils ont visité une latrine moderne.

Kamélé FAYAMA