Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Forum régional des femmes de la Boucle du Mouhoun : faire de la femme le moteur du développement

20/02/2018
671

Forum régional des femmes de la Boucle du Mouhoun

 

Faire de la femme le moteur du développement

 

Le ministère de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille a organisé le forum régional des femmes de la Boucle du Mouhoun, le jeudi 15 février 2018 à Dédougou. Cadre de dialogue direct entre les femmes, les fora ont pour but de recueillir les préoccupations des femmes en vue du forum national prévu le 7 mars prochain.

 

C’est après une minute de silence observée en la mémoire des victimes d’un accident d’une compagnie de transport survenu dans la province du Nayala (Toma) que le gouverneur de la Boucle du Mouhoun, Edgard Sié Sou, a prononcé le discours d’ouverture du forum régional des femmes du « grenier du Burkina ». Cadre de dialogue et d’échanges directs entre les femmes, ces fora, prévus dans toutes les régions du Burkina Faso, a indiqué dans son allocution la ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, Hélène Marie Laurence Ilboudo, permettront à terme, « de mieux cerner leurs préoccupations pour y apporter des réponses adéquates ». C’est dans cette dynamique que les femmes de la Boucle du Mouhoun se sont réunies dans la salle de réunion du Conseil régional de Dédougou, le jeudi 15 février 2018, pour accorder leurs violons sur les maux qui freinent leur épanouissement. Insistant sur l’importance de la rencontre des femmes de la Boucle du Mouhoun, le maire de la commune de Dédougou, Karim Kondé a invité les femmes à des échanges fructueux et à plus d’organisation et de créativité, afin de tirer profit des différents fonds et des instruments de développement mis à leur disposition. Région riche en potentialités agricoles et économiques, où la femme s’illustre dans l’entrepreneuriat, l’accompagnement financier s’avère nécessaire, a constaté la première responsable du département en charge de la femme. « Contrairement à la région du Sahel où les problèmes se posent en termes de mariage précoce, de l’abandon scolaire des jeunes filles et des mutilations génitales féminines, dans la Boucle Mouhoun, les femmes ont besoin d’un accompagnement financier pour faire prospérer leurs entreprises », a soutenu Hélène Marie Laurence Ilboudo. En une journée, les femmes de la Boucle du Mouhoun ont réfléchi sur leurs besoins spécifiques afin de mieux orienter le gouvernement qui ambitionne faire de la femme, le moteur du développement au pays des Hommes intègres. D’ores et déjà, pour montrer sa volonté à prendre en compte les préoccupations de la femme, le gouvernement a repensé l’organisation de la Journée internationale de la femme célébrée chaque 8 mars. Pour l’édition 2018, les femmes, par l’intermédiaire de leurs représentantes, auront un dialogue direct avec le chef de l’Etat à qui elles pourront de vive voix, poser leurs préoccupations. « Dans la nouvelle version du 8-Mars, les femmes auront désormais un dialogue direct avec le président du Faso Rock Marc Christian Kaboré. Les réflexions issues de ces fora pourront être discutées directement avec chef de l’Etat. Et nous pensons qu’à partir de là, le département en charge de la femme pourra faire un accompagnement ciblé, selon les besoins spécifiques de chaque localité », foi de Hélène Marie Laurentine Ilboudo. En marge de ce rendez-vous régional des femmes de la Boucle du Mouhoun, les résultats de la compétition organisée de novembre 2017 à janvier 2018 pour distinguer les meilleures entreprises des femmes de la région, ont été dévoilés au public. Sur vingt-neuf entreprises féminines dans la région ayant pris part à cette compétition, elles sont trois femmes qui ont été primées, chacune dans son domaine. Evoluant dans l’agro-pastoral dans la ville de Dédougou, Assétou Koutou a séduit le jury qui lui a attribué le premier prix de 500 000 FCFA. Elle est suivie respectivement de Cécile Minougou de Dédougou intervenant dans la boucherie moderne qui a remporté le 2e prix de 400 000 F CFA, et de Bibata Zerbo dans la commune rurale de Lankoé dans la province du Nayala (Toma) à qui est revenu le 3e prix avec son entreprise de commerce général.

Kamélé FAYAMA