Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Le ministre de la Culture à Bobo-Dioulasso : Abdoul Karim Sango visite des édifices religieux et touristiques

20/02/2018
1 516

Le ministre de la Culture à Bobo-Dioulasso

 

Abdoul Karim Sango visite des édifices religieux et touristiques

 

Le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango a visité, les 16 et 17 février 2018, des sites religieux et touristiques de Bobo-Dioulasso. Pour sa première sortie de travail, le ministre a dit être venu réaffirmer le soutien du gouvernement dans la réhabilitation de certains de ces sites.

 

Le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme (MCAT), Abdoul Karim Sango, a choisi la capitale culturelle du Burkina Faso pour sa première sortie de travail après sa nomination. Il a, en effet, séjourné du 16 au 18 février 2018 dans  la ville de Bobo-Dioulasso. Le ministre a pu visiter au cours ce séjour, édifices religieux et touristiques de la cité de Sya. Il s’agit du chantier de réfection de la grande mosquée de Dioulassoba, de la cathédrale Notre Dame de Lourdes, du mausolée de la princesse Guimbi Ouattara, du centre culturel Siraba, du site touristique de la Guinguette, du musée Sénoufo, de la Maison de la Parole, et du chantier du ciné Guimbi. A la grande mosquée et à la Cathédrale, le ministre a affirmé être venu traduire aux premiers responsables de ces structures, l’engagement du gouvernement à les accompagner dans leurs travaux de réhabilitation.

 

La religion et la culture intimement liées

 

La mosquée de Dioulassoba et la cathédrale Notre Dame de Lourdes, plus que de simples lieux de culte, ont aussi, selon le ministre, une dimension touristique. « Ces édifices n’appartiennent plus à la ville de Bobo-Dioulasso. Ils ont été classés dans le patrimoine culturel national », a souligné Abdoul Karim Sango, qui a déclaré que la religion et la culture sont deux domaines intimement liés. Sur le site de la mosquée, le ministre a eu un tête-à-tête avec les membres du comité de réhabilitation. « Ils souhaitent juste que l’édifice puisse être réalisé dans les délais impartis », a confié Abdoul Karim Sango. Et ces doléances soumises par le comité ne sont pour le ministre, qu’un problème technique qui, a-t-il dit, va se régler avec l’entreprise en charge de la réhabilitation. La délégation du ministre s’est aussi rendue à la cathédrale Notre Dame de Lourdes. Là, le principal visiteur du jour a pu s’entretenir avec le curé de la paroisse cathédrale de Bobo-Dioulasso, l’Abbé Anatole Kéré. Leur entretien a porté sur le projet de rénovation de ce lieu de culte. Il est bien vrai que les travaux n’ont pas encore démarré, mais le projet, à écouter le curé, est avancé. Il a indiqué que ledit projet est toujours au stade de la mobilisation des fonds, et qu’à l’heure actuelle, plus d’une centaine de millions de FCFA sur les 760 millions nécessaires, ont  été réunis  par l’église. Une occasion pour le curé de rappeler au nouveau chef du département de la culture, l’engagement de l’Etat à accompagner ce projet de réhabilitation de la cathédrale. De ce tête-à-tête, de l’avis du curé de la paroisse, le ministre a pris bonne note. « Il a prévu que la contribution de l’Etat ne tardera plus », s’est réjoui l’Abbé Anatole Kéré.

Alpha Sékou BARRY