Le Burkina est bel et bien gouverné (Roch Marc Christian Kaboré) // Le président du Faso dit être satisfait du travail des Forces de défense et de sécurité en matière de lutte contre le terrorisme, pour lui, elles méritent d'être encouragées  // Les élèves du Nord et du Sahel qui n'ont pas pu composer lors des récents examens (CEP et BEPC), le feront avant la prochaine rentrée scolaire (Roch Marc Kaboré) // Le nombre d'emplois créés s'élève à 190 000 en deux ans et demi (Président du Faso) // Le président Kaboré demande aux syndicats du ministère en charge de l'Economie et des Finances de lever leur mot d'ordre de grève // L'Ambassade de la Chine continentale sera ouverte à Ouagadougou entre le 11 et le 13 juillet 2018 (Ministère des Affaires étrangères) // Des étudiants burkinabè seront transférés en Chine continentale (Officiel) // 
  




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Bobo-Dioulasso : Adama Siguiré présente deux ouvrages aux élèves-maîtres

15/02/2018
902

Bobo-Dioulasso

 

Adama Siguiré présente deux ouvrages aux élèves-maîtres

 

« Epître aux épigones ou leçons de la vie », un essai éthique et éducationnel, et « Le procès de l’amour », un roman d’amour, sont les deux nouvelles œuvres de l’écrivain professionnel Adama Amadé Siguiré. Elles ont été présentées aux élèves-maîtres de l’Ecole nationale des enseignants du primaire (ENEP), le mercredi 7 février 2018 de Bobo-Dioulasso.

 

Adama Amadé Siguiré entend apporter sa touche à la floraison de la littérature burkinabè, dans un pays où l’amour pour la lecture n’est pas très développé. Cette aventure a commencé en 2012 à Bobo-Dioulasso, avec son tout premier roman « Les folies de l’adolescence ». Cet auteur burkinabè a présenté ses deux nouvelles parutions aux élèves-maîtres de l’Ecole nationale des enseignants du primaire (ENEP), le mercredi 7 février 2018 à Bobo-Dioulasso. « Epître aux épigones ou leçons de la vie » est un essai éthique et éducationnel et le sixième livre de M. Siguiré, dans lequel, il donne la vision qu’il a des relations humaines et aussi de la vie de couple. L’auteur de «Epître aux épigones ou leçons de la vie » dit évoquer dans ce livre, huit thématiques. Il s’agit entre autres, de l’éducation, des relations amicales et de circonstances, de la religion qui, selon lui, devrait consolider mais qui apparemment, détruit la société. Quant au second ouvrage, « Le procès de l’amour », quatrième roman de cet écrivain professionnel burkinabè, il compte 86 pages et est subdivisé en six chapitres. A travers cette exposition, Adama Siguiré dit vouloir inviter les jeunes enseignants à la lecture et à s’auto cultiver. « La baisse du niveau des élèves est due à la baisse de niveau des enseignants. Nous sommes dans un monde où les jeunes lisent de moins en moins, alors que quand un enseignant ne lit pas, cela pose problème. Il va de soi que ceux qui sont chargés de former les autres puissent avoir une certaine connaissance», a-t-il laissé entendre.

Fatoumata YLY

(Stagiaire)