Le Burkina est bel et bien gouverné (Roch Marc Christian Kaboré) // Le président du Faso dit être satisfait du travail des Forces de défense et de sécurité en matière de lutte contre le terrorisme, pour lui, elles méritent d'être encouragées  // Les élèves du Nord et du Sahel qui n'ont pas pu composer lors des récents examens (CEP et BEPC), le feront avant la prochaine rentrée scolaire (Roch Marc Kaboré) // Le nombre d'emplois créés s'élève à 190 000 en deux ans et demi (Président du Faso) // Le président Kaboré demande aux syndicats du ministère en charge de l'Economie et des Finances de lever leur mot d'ordre de grève // L'Ambassade de la Chine continentale sera ouverte à Ouagadougou entre le 11 et le 13 juillet 2018 (Ministère des Affaires étrangères) // Des étudiants burkinabè seront transférés en Chine continentale (Officiel) // 
  




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Recherche sur l’élevage : le CIRDES fournira désormais la sous-région en azote liquide

12/02/2018
2 044

Recherche sur l’élevage

Le CIRDES fournira désormais la sous-région en azote liquide

Le Centre international de recherche-développement sur l’élevage en zone subhumide (CIRDES), a été doté d’un nouveau générateur de production d’azote liquide. La cérémonie de remise officielle de cette machine d’une valeur de 130 millions de FCFA, a eu lieu dans la matinée du mardi 6 février 2018 à Bobo-Dioulasso.

Le Centre international de recherche-développement sur l’élevage en zone subhumide (CIRDES), fournira désormais toutes les structures de recherche et de développement en azote liquide, en Afrique de l’Ouest. Ce statut lui a été conféré par l’acquisition d’un nouveau générateur d’azote liquide. Ce générateur, d’une valeur de 130 millions de FCFA, a été inauguré dans la matinée du mardi 6 février 2018 au siège de l’institution à Bobo-Dioulasso. D’une capacité de production de 5 litres à l’heure, ce dispositif servira à ravitailler les huit pays membres du CIRDES, à savoir le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Bénin, le Niger, la Guinée-Bissau, le Bénin et la Guinée (Conakry), et toute la sous-région de l’Afrique de l’Ouest en azote liquide. A entendre la directrice générale (DG) du CIRDES, le Dr Valentine Yapi/Gnaoré, ce nouveau matériel installé le 14 décembre 2017 traduit aussi pour eux, la fin de cinq années de « galère ». « Entre décembre 2012, date de la panne de l’ancien générateur et décembre 2017, le CIRDES et ses partenaires ont dépensé plus de 60 millions de F CFA pour acheter l’azote liquide », a révélé la première responsable du CIRDES. L’acquisition de la nouvelle machine, selon la DG, permettra de pérenniser la conservation des ressources biologiques en général, et du matériel génétique en particulier. « L’un des objectifs de ce projet est la mise en place de banques de gènes sous régionales », a-t-elle confié. Une occasion donc pour la DG de remercier les donateurs que sont l’Institut de recherche pour le développement (IRD), le Bureau interafricain des ressources animales de l’Union africaine (UA-BIRA), et le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD). Le gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Antoine Atiou qui a présidé la cérémonie de remise du générateur, a salué le choix de sa région à travers le CIRDES, par l’Union africaine (UA), pour abriter la banque de gènes. « Les infrastructures de cryoconservation éviteront l’érosion génétique de la biodiversité biologique », s’est réjoui Antoine Atiou.

Alpha Sékou BARRY