10 Gardes de sécurité pénitentiaire rayés des effectifs de la fonction publique // Le plus important échangeur de Ouagadougou inauguré ce 15 novembre 2018 par le président du Faso// La Semaine nationale de l'internet prévue du 20 au 24 novembre // La Côte d'Ivoire remporte le grand prix du président du Faso du meilleur stand pays au SIAO 2018 //  



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Conseil régional de la déconcentration:le rapport sur l’état de la déconcentration dans la région, en 2017 adopté

09/02/2018
841

Conseil régional de la déconcentration

Le rapport sur l’état de la déconcentration
dans la région, en 2017 adopté

Tenkodogo, (AIB) - La première session ordinaire du Conseil régional de la déconcentration (CRD) du Centre-Est, s’est tenue le mercredi 31 janvier 2018 à Tenkodogo, sous la présidence statutaire du gouverneur, Antoine Ouédraogo.

Pour améliorer les performances de l’administration publique et favoriser une gestion de proximité répondant aux attentes des citoyens, le gouvernement du Burkina Faso a élaboré la «stratégie nationale de déconcentration administrative (SNDA)», pour la période 2014-2023. Cette première ordinaire du Conseil régional de la déconcentration (CRD) du Centre-Est a été consacrée principalement à la présentation de la stratégie nationale de déconcentration administrative et de la présentation et l’adoption du rapport sur l’état de la déconcentration dans la région du Centre-Est, en 2017. C’est par vidéo projecteur que les participants à cette première session ordinaire du CRD ont suivi la présentation de la SNDA et du rapport sur l’état de la déconcentration dans la région du Centre-Est, en 2017, faite par le directeur régional de la fonction publique du Centre-Est, Oumarou Toé. Le CRD, composé de membres statutaires que sont : les hauts commissaires, les préfets et les directeurs régionaux des structures déconcentrés de l’Etat, évalue l’état de la déconcentration dans la région et fait des propositions sur toutes mesures à prendre pour renforcer l’efficacité, selon le dispositif institutionnel de mise en œuvre de la SNDA, institué par décret du 31 décembre 2013. La vision de la SNDA est de «faire de l’Etat un acteur capable d’accompagner efficacement le développement durable au niveau local». Son objectif général consiste à «rendre les structures déconcentrées de l’Etat modernes, efficaces, capables d’accompagner les collectivités territoriales (CT), le secteur privé et les organisations de la société civile dans le processus de développement durable à la base». Le gouverneur de la région du Centre-Est et président statutaire du CRD, Antoine Ouédraogo, a indiqué à l’ouverture de la session, que la déconcentration apparaît de nos jours comme une exigence de bonne gouvernance. Il a en outre précisé que la déconcentration constitue un canal nécessaire pour l’Etat de faire face à la faible performance des administrations publiques et de résoudre pour l’occasion, la faible distribution des services sur l’ensemble du territoire. A entendre le président du CRD du Centre-Est, le diagnostic de la déconcentration révèle un certain nombre d’insuffisances qui exigent une structuration en profondeur et une meilleure répartition de l’appareil administratif en vue d’un accès plus égalitaire des usagers au service public. Le gouverneur a félicité et encouragé les responsables des structures déconcentrées dont leur disponibilité et leur engagement constant à contribuer au développement socio-économique de la région, fort appréciable au regard des attentes sans cesse croissantes des citoyens vis-à-vis de l’administration publique. D’où l’invite du président du CRD à tous les responsables des structures déconcentrées dans la région à redoubler d’ardeur au travail afin d’apporter des réponses à la hauteur des défis pour bâtir ensemble «une administration moderne, performante et porteuse de développement au service de l’intérêt général du citoyen et de l’usager».

Bougnan NAON