Burkina :  le cinéaste Idrissa Ouédraogo est décédé ce dimanche à Ouagadougou / les échanges entre le Burkina et le Maroc ont connu une hausse de plus de 22 millions de dollars / le Programme d'urgence pour le Sahel financé à hauteur de 81 milliards de FCFA depuis son lancement en août 2017 / gouvernement prévoit 95 000 tonnes de vivres pour soulager les populations démunies / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Echos de l'Ouest

09/02/2018
418

Echos de l'Ouest

 

CHUSS : 52 agents reçoivent la reconnaissance de la direction générale

Des agents du Centre hospitalier Souro Sanou (CHUSS) de Bobo-Dioulasso ont reçu des félicitations et des encouragements de leur direction. C’était lors d’une cérémonie de reconnaissance organisée au sein de l’hôpital, ce jeudi 8 février 2018. Au total, 57 agents ont été magnifiés à travers cette cérémonie. Il s’agit de 40 agents internes dont 8 qui ont été décorés au cours de l’année écoulés, et 17 retraités. Des attestations et des lettres de félicitation leur ont été remises à cette occasion. C’est une initiative du directeur général de l’hôpital, le Dr Gustave Sanou qui est également en fin de mandat.

Karangasso-vigué: L’interdiction d’installation des groupes d’auto-défense rappelée aux populations

Suite aux tensions entre Koglewéogo et Dozo dans la commune rurale de Karango-vigué, située à une cinquantaine de kilomètres au sud de Bobo-Dioulasso, le Haut-commissaire du Houet, Lamine Soulama, a effectué un déplacement sur les lieux le jeudi 8 février 2018. L’objectif de ce déplacement était d’échanger avec les autorités politiques, coutumières et les Dozo sur la question des Koglewéogo dans la zone. M. Soulama dit être venu livrer le message du gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Antoine Atiou. Un message qui met l’accent sur la nécessité de préserver la paix dans la région. Il a rappelé aux populations que le décret du gouverneur (du 10 janvier 2017) portant interdiction de création ou installation de groupes d’auto-défense et de structures communautaires locales de sécurité dans la région des Hauts-Bassins demeure en vigueur. Des mesures sont prises pour le respect de ce décret, a-t-il souligné, tout en invitant les populations à vivre dans l’entente, la cohésion et l’harmonie.