Burkina : les échanges entre le Burkina et le Maroc ont connu une hausse de plus de 22 millions de dollars / le Programme d'urgence pour le Sahel financé à hauteur de 81 milliards de FCFA depuis son lancement en août 2017 / gouvernement prévoit 95 000 tonnes de vivres pour soulager les populations démunies / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Baisse de la production cotonnière 2017-2018: «Lumière citoyenne » accuse les aléas climatiques

09/02/2018
178

Baisse de la production cotonnière 2017-2018

 

 «Lumière citoyenne » accuse les aléas climatiques

 

Le mouvement « Lumière citoyenne »et ses associations membres ont organisé une conférence de presse, le mardi 6 février 2018 à Bobo-Dioulasso. Animée par le président dudit mouvement, Daouda Ouattara, l’objectif était d’apporter leur contribution à la résolution de la crise entre les cotonculteurs et la SOFITEX, et de les encourager à produire davantage.

 

La campagne cotonnière 2017-2018 connait une production en deçà des attentes. Avec une prévision de 650 000 tonnes, elle s’est soldée par une production de 544 000 tonnes. Face à la crise qui prévaut entre certains cotonculteurs et la Société burkinabè des fibres textiles (SOFITEX), situation  liée à cette contre-performance, le Mouvement « Lumière citoyenne » a animé une conférence de presse, le mardi 6 février 2018 à Bobo-Dioulasso. Il entendait ainsi, donner sa lecture de la campagne cotonnière. Le mauvais rendement interprété différemment et suscitant des polémiques, est lié à la mauvaise pluviométrie qu’a connue le Burkina Faso, contrairement  à ce que pensent certains. « Nous sommes tous convaincus de la mauvaise pluviométrie de cette campagne agricole 2017-2018, qui a négativement impactée sur tous les secteurs de production agricole », a déclaré le président dudit mouvement, Daouda Ouattara. Il a fait savoir que certains pays de la sous-région ont été également impactés par la répartition des pluies, à savoir le Mali, la Côte d’Ivoire et le Bénin. Selon lui, la baisse du rendement n’est pas spécifique à la seule zone SOFITEX, mais concerne aussi les autres sociétés cotonnières telles que FASOCOTON et SOCOMA. En ce qui concerne la mauvaise qualité des intrants évoquée par certains producteurs, il a dit se soumettre au résultat des analyses faites par les laboratoires nationaux. « Les laboratoires ont déjà fait leur analyse. Nous ne jugeons pas. S’il y a des personnes qui trouvent que la qualité des intrants est vraiment douteuse, la contre-expertise est permise, qu’ils la fassent le plus vite possible », a renchéri l’un des conférenciers, Omar Traoré, par ailleurs président du Mouvement jeunesse unie pour le progrès. Et d’interpeller le gouvernement pour qu’il accompagne la SOFITEX à améliorer les mesures déjà prises afin d’atténuer les charges des paysans victimes des aléas climatiques. Le Mouvement « Lumière citoyenne » est un collectif d’associations regroupant diverses sensibilités de la couche sociale. Il a été mis en place en 2014 et compte 47 organisations de la société civile (OSC). Son but est d’éclairer la population sur certaines situations nationales.

Fatoumata YLY

(Stagiaire)