Burkina : les familles des victimes du putsch manqué dénoncent des déports en cascades / Dabadi Zoumbara du journal Le Pays remporte le super Galian 2018 / les ministres de la Défense des pays du G5-Sahel appellent à une "opérationnalisation" rapide de la Force conjointe / l'audience du putsch manqué renvoyée au 25 mai /
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Société burkinabè des fibres textiles :des Suisses à la découverte de l’usine Bobo III

06/02/2018
416

Société burkinabè des fibres textiles

 

Des Suisses à la découverte de l’usine Bobo III

 

Une délégation de députés suisses a visité le lundi 5 février 2018 à Bobo-Dioulasso, l’usine d’égrenage Bobo III de la société burkinabè des fibres textiles (SOFITEX). Ces parlementaires en séjour au Burkina Faso sont venus constater dans la ville de Sya, le fonctionnement de l’un des fleurons de l’industrie burkinabè.

La délégation des parlementaires suisses se compose d’une douzaine de personnes. Ces députés se sont rendus le lundi 5 février 2018 à l’usine d’égrenage de la société burkinabè des fibres textiles (SOFITEX) située à la zone industrielle de Bobo-Dioulasso, afin de comprendre son fonctionnement. C’est le secrétaire général de la société, Jean Adama Traoré qui a fait visiter à ses hôtes, les différents compartiments de l’une des 16 usines que compte la SOFITEX. Les parlementaires suisses ont également pu visiter le laboratoire de sélection des semences, l’usine d’égrenage et la salle de classement. Ainsi, au laboratoire de qualité et classification des semences, les visiteurs ont eu droit à une démonstration  sur le processus de choix des semences. Cette activité de la SOFITEX a pour but de produire des semences de qualité pour les producteurs, et d’évaluer les performances des paysans et de celles des usines utilisatrices. A l’usine d’égrenage, les parlementaires ont suivi avec les techniciens, les différentes étapes de traitement du coton, de sa réception jusqu’à la fabrication des balles de coton.

 

L’usine la plus performante en Afrique de l’Ouest

 

L’usine Bobo III a démarré le 15 novembre 2017 et jusqu’à ce jour, ce sont près de 53 286 balles de coton qui sont produites. Cette usine mise en service depuis 1989 a une capacité de 450 tonnes par jour, la plus performante en Afrique de l’Ouest, selon le secrétaire général la société. La visite s’est achevée au laboratoire de classement des produits finis. C’est en ces lieux que sont déterminés les prix marchands de la fibre de coton. Le secrétaire général de la SOFITEX Jean Adama Traoré, a témoigné sa gratitude aux visiteurs pour l’intérêt porté sur les conditions de travail à l’usine Bobo III. M. Traoré a souhaité que ces partenaires suisses les épaulent dans la recherche de solution pour faire face au changement climatique. La société s’y investit déjà, à travers un projet de réalisation des retenues d’eau dans les exploitations de coton. Quant au représentant des parlementaires suisses, Stephan Graber, il a souligné qu’il est important que les députés viennent voir cette filière, la comprendre et de pouvoir apprécier le travail fait entre les entreprises suisses, les producteurs et la SOFITEX. La Suisse à l’entendre, est un gros acheteur du coton à travers les sociétés de négoce de matière première.

Adaman DRABO