Burkina :  le cinéaste Idrissa Ouédraogo est décédé ce dimanche à Ouagadougou / les échanges entre le Burkina et le Maroc ont connu une hausse de plus de 22 millions de dollars / le Programme d'urgence pour le Sahel financé à hauteur de 81 milliards de FCFA depuis son lancement en août 2017 / gouvernement prévoit 95 000 tonnes de vivres pour soulager les populations démunies / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

CDP : Achille Tapsoba dément toute rivalité avec Eddie Komboïgo

05/02/2018
641

CDP : Achille Tapsoba dément toute rivalité avec Eddie Komboïgo

Kongoussi, (AIB)-Le président par intérim du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir), Achille Tapsoba, a démenti le samedi  3 février 2018 à Kongoussi, les rumeurs de rivalités entre lui et Eddie Komboïgo, à propos du contrôle du parti.

«Nos problèmes ne se règlent pas sur les réseaux sociaux et dans  les médias. C’est les instances du parti qui sont habilitées à gérer nos problèmes. C’est pour vous dire que tout ce qui se raconte par ces canaux relèvent généralement de manœuvres dilatoires», a indiqué Achille Tapsoba sur sa supposée rivalité avec Eddie Komboigo, au sujet de la direction du parti.

 Niant en bloc toutes discordes avec Eddie Komboigo, Achille Tapsoba a laissé entendre qu’ils étaient ensemble chez Blaise Compaoré le dimanche passé (28 janvier).

«Nous avons rencontré le président Blaise Compaoré en tant que président fondateur du CDP  la semaine dernière avec le président Léonce Koné, et le président Eddie Komboigo pour lui  faire le point de la situation interne du parti et requérir ses orientations. Et nous allons bientôt  convoquer une rencontre pour rendre compte de ces orientations pour une bonne marche du CDP tout en tenant compte des instances décisives du parti», a-t-il souligné.

Il a par ailleurs félicité les militants et sympathisants du CDP du Bam pour leur mobilisation sans faille autour des idéaux de  l’ex-parti au pouvoir, fragilisé selon lui par l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 et par «la traque de ses militants».

Achille Tapsoba a également invité l’ensemble de la classe politique du CDP/Bam à continuer de cultiver la paix et la tolérance dans la conduite de leurs activités.

Il a surtout insisté sur la loyauté et la probité comme fondements d’un parti qui rassemble.

«Vous savez, on peut se cacher aux yeux des gens pour aller à la rencontre des dirigeants du MPP. Mais, on ne saurait le faire devant Dieu. Et comme nous craignons Dieu, nous n’allons jamais nous comporter de cette manière. C’est  au contraire à eux (MPP Ndrl) de revenir vers nous parce que ce sont eux qui ont fauté. Nous n’allons pas servir le CDP comme (Feu) Salif Diallo, Simon Compaoré et Roch Kaboré l’ont servi», a-t-il répondu aux militants qui ont voulu savoir ses relations avec les responsables du MPP.

Cette sortie de Achille Tapsoba à Kongoussi  s’inscrit dans le cadre de la rentrée politique du CDP au Bam, effectuée le 3 février dernier.

On notait également la présence du président du groupe parlementaire CDP Blaise Sawadogo (député du Bam), du maire CDP de la commune de Kongoussi, Daouda Zoromé et de l’ancien député le Zitenga Naaba Tigré.

Agence d’Information du Burkina

Asmado RABO