Les députés burkinabè ont promis de contribuer à l'effort de guerre contre le terrorisme, à hauteur de 1 million FCFA chacun // Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Echos de l’Ouest

02/02/2018
697

Echos de l’Ouest

 

* L’artiste Adama Dramé interdit par la police municipale de jouer

La police municipale de Bobo-Dioulasso a sommé l’artiste musicien Adama Dramé, d’arrêter toute répétition dans son Centre culturel baptisé « Sindi international », pour cause de nuisance sonore. Ce centre est contigu à une nouvelle école de formation privée en santé, et abrite depuis 1997, son studio d’enregistrement et de répétition de ses spectacles. Désabusé face à ce qu’il considère comme une injustice, et après même avoir saisi le ministre en charge de l’urbanisme, l’artiste Adama Dramé aurait décidé de se confier au Médiateur du Faso. Il a prévu une conférence de presse, le samedi 3 février 2018 dans son centre culturel, sis au secteur n°14 (quartier Bindougousso), pour éclairer le public sur la situation.

 

*Boromo : Un guérisseur fait des « miracles »

Depuis le mois de janvier 2018, un guérisseur, du nom de Mohamed Lamine Fadiga fait des « miracles » dans la ville de Boromo. Installé au secteur n°1, sa cour ne désemplit pas. Ce guérisseur, avec son pouvoir, arrive à soigner de nombreuses maladies, selon les témoignages. Certains paralysés ont pu recouvrer l’usage de leurs jambes, des aveugles la vue, et même des muets la parole. Mohamed Lamine Fadiga dit avoir reçu son pouvoir de Dieu. Il ne s’agit pas d’un héritage. Les malades recouvrent la santé, grâce à de l’eau de sachet de 25 F CFA. Le guérisseur asperge cette eau sur eux, après une prière au cours de laquelle, il demande à Dieu de leur donner la santé. Il n’y a pas de frais à payer. Après guérison, chacun donne soit 25 F CFA, soit 50 F CFA entre autres. Mohamed Lamine Fadiga dit ne pas pouvoir guérir une maladie vieille de plus de 47 ans.