Burkina : les échanges entre le Burkina et le Maroc ont connu une hausse de plus de 22 millions de dollars / le Programme d'urgence pour le Sahel financé à hauteur de 81 milliards de FCFA depuis son lancement en août 2017 / gouvernement prévoit 95 000 tonnes de vivres pour soulager les populations démunies / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Burkina : 9 nouveaux ministres entrent dans le gouvernement Thiéba III

01/02/2018
756

Burkina : 9 nouveaux ministres entrent dans le gouvernement Thiéba III

Ouagadougou, 01 fev.2018 (AIB)-Le gouvernement Thiéba III, dévoilé mercredi nuit, consacre l’arrivée de 9 nouveaux ministres, le départ de 7 et deux changements de postes dont le plus emblématique est celui du ministre d’Etat Simon Compaoré, qui quitte la Sécurité pour la présidence du Faso.

Finalement le départ tant annoncé par certains analystes politiques du Premier ministre Paul Kaba Thiéba n’a pas eu lieu.

Mercredi soir à 22h sur la télévision nationale du Burkina, le désormais ex- secrétaire général du gouvernement et du Conseil des ministres ; Alain Thierry Ouattara, a présenté la liste du gouvernement Thiéba III.

Ce sont 29 ministres et six secrétaires d’Etat qui accompagneront certainement Roch Kaboré jusqu’à la présidentielle de 2020.

Longtemps critiqué pour sa supposée incapacité à enrayer les attentats terroristes particulièrement dans le Nord du Burkina, le ministre d’Etat Simon Compaoré quitte la Sécurité pour la présidence du Faso.

Son portefeuille échoit désormais à Clément Pengdwendé Sawadogo, échaudé par la multiplication des grèves dans la Fonction publique depuis deux ans.

Il appartiendra à l’enseignant en droit Séni Ouédraogo de renouer le fil du dialogue avec les fonctionnaires.

D’abord amputé en février 2017 des Mines, Alfa Omar Dissa cède maintenant l’Energie au député Bachir Ismaël Ouédraogo, figure de proue de la jeunesse du parti au pouvoir.

Le Pr Stanislas Ouaro, bien que empêtré dans un bras de fer à l’Université Ouaga2 avec une enseignante pour une histoire de formation en ligne, laisse la présidence de ce temple de savoir pour le Ministère de l’Education nationale.

La longue crise qui risquait d’aboutir à une année blanche a peut-être eu raison de Jean-Martin Coulibaly.

Paul Robert Ilboudo prend la place de Rita Solange Agneketom/Bogoré, dans le portefeuille reformulé de  l'Intégration africaine et des Burkinabè de l'extérieur.

Vincent T. Dabilgou, ex-ministre de Blaise Compaoré, prend la place de son camarade politique, Souleymane Soulama, au ministère des Transports.

Laure Zongo/Hien, très critiquée par les tisserands locaux pour avoir autorisé l’importation de pagnes à l’occasion de la célébration du 8-mars, cède la Promotion de la Femme à la députée Laurence Ilboudo/Marchal.

Après seulement trois mois de fonction, Issouf Sawadogo laisse la Culture au juriste Abdoul Karim Sango.

Taïrou Bangré abandonne les Sports à Daouda Azoupiou.

Stéphane Wenceslas Sanou prend le sécrétariat général du gouvernement et du Conseil des ministres et laisse le Commerce et l’Industrie à Harouna Kaboré (société civile).

Agence d’Information du Burkina

Tilado Apollinaire ABGA

Le gouvernement en intégralité (source burkina24.com)

Ministre d’Etat auprès de la Présidence du Faso : Simon Compaoré

Ministre de la Sécurité : Clément Pengdwendé Sawadogo.

Ministre de la Défense nationale et des anciens Combattants : Jean-Claude Bouda.

Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération régionale : Alpha Barry.

Ministre de la Justice, des Droits humains et la Promotion civique, Garde des sceaux : Bessolé René Bagoro.

Ministre de l’Economie, des Finances et du Développement : Hadizatou Rosine Coulibaly née Sori.

Ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation : Siméon Sawadogo.

Ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale : Seyni Ouédraogo.

Ministre de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur : Paul Robert Tiendrébéogo.

Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation : Alkassoum Maïga.

Ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation : Stanislas Ouaro.

Ministre de la Santé : Nicolas Méda.

Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement : Remis Fulgance Dandjinou.

Ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques : Jacob Ouédraogo.

Ministre de l’Eau et de l’Assainissement : Niouga Ambroise Ouédraogo.

Ministre des Infrastructures : Eric Bougouma.

Ministre de l’Energie : Bachir Ismaël Ouédraogo.

Ministre des Mines et des Carrières : Oumarou Idani.

Ministre des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière : Vincent Dabilgou.

Ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat : Harouna Kaboré.

Ministre des Ressources animales et halieutiques : Sommanogo Koutou.

Ministre du développement de l’Economie numérique et des Postes : Hadja Fatimata Ouattara née Sanon.

Ministre de la Jeunesse, de la Formation et de l’Insertion professionnelles : Smaïla Ouédraogo.

Ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille : Hélène Marie Laurence Ilboudo/Marchal.

Ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat : Maurice Dieudonné Bonanet.

Ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique : Batio Bassière.

Ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme : Abdoul Karim Sango.

Ministre des Sports et des Loisirs : Daouda Azoupiou.

Ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, des Finances et du développement, chargé du Budget  : Edith Clémence Yaka.

Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille, chargée des affaires sociales, des personnes vivant avec un handicap et de la lutte contre l’excision : Yvette Dembélé.

Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie, des Finances et du développement, chargée de l’Aménagement du territoire : Pauline Zouré.

Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, chargé de la Décentralisation : Alfred Gouba.

Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, chargé de la recherche scientifique et de l’innovation : Urbain Ibrahim Couldiati.