Burkina :  le cinéaste Idrissa Ouédraogo est décédé ce dimanche à Ouagadougou / les échanges entre le Burkina et le Maroc ont connu une hausse de plus de 22 millions de dollars / le Programme d'urgence pour le Sahel financé à hauteur de 81 milliards de FCFA depuis son lancement en août 2017 / gouvernement prévoit 95 000 tonnes de vivres pour soulager les populations démunies / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Commune de Banfora :l’ONG CORE fait le point de ses actions

30/01/2018
262

Commune de Banfora

 

L’ONG CORE fait le point de ses actions

 

L’Organisation non gouvernementale (ONG) japonaise CORE a fait le bilan de ses activités d’aménagement des routes phase I, le vendredi 26 janvier 2018 à Banfora.

 

L’ONG japonaise CORE a présenté les acquis de son projet d’aménagement de routes dans la ville de Banfora, le vendredi 26 janvier 2018. Elle dit avoir bénéficié auprès de la « Japan international cooperation Foundation », un financement pour la réhabilitation de la rue 4.05 au secteur n°4 de Banfora, sur un tronçon de 400 mètres. De façon concrète, elle dit avoir pu réhabiliter 640 mètres de route avec des drains où les bordures de la route ont été protégées en béton. Les travaux de construction ont coûté 8 745 450 FCFA, selon les responsables de l’ONG. La terre a été fournie par la commune qui a bénéficié à cet effet d’une subvention d’un million de francs CFA pour le carburant. 

En croire le 2e adjoint au maire de la commune, Siaka Soulama, la subvention en terme de carburant accordée à la commune a été « judicieusement utilisée avec un reliquat encore disponible ». En effet, plusieurs travaux de routes sont à l’actif de la collaboration avec l’ONG japonaise CORE  dans la commune de Banfora. Il s’agit en tout de quatre rues, aménagées de 2015 à 2017 : la rue 6.22, les rues 7.21 et 7.31 au secteur 7, et une autre route au secteur n°8. Des réalisations saluées par la population de Banfora. 

A travers un protocole de partenariat avec la mairie de Banfora depuis 2014, l’ONG japonaise CORE a mis en œuvre le « Projet participatif d’aménagement de routes dans la ville de Banfora, phase I ». Il s’agit d’un projet participatif, pour réhabiliter des routes de la ville de Banfora avec la « technique Do-noh » (sacs de terre) particulièrement. L’ONG et la commune de Banfora ont en perspective, de réaliser d’autres actions dans le cadre de la quatrième année. A en croire la représentante de l’ONG CORE Burkina, Morishige Yuko, l’objectif recherché par le projet, est d’améliorer les routes pour les usagers.

                                                                                             Mamadou YERE

(AIB Comoé)