Le président du Faso a décidé de la tenue du Conseil supérieur de la défense  désormais chaque deux semaines (Premier ministre) // Levée (très bientôt) des mesures de suspension des regroupements de chauffeurs routiers et des transporteurs suspendus en fin août dernier// Plus de 400 présumés terroristes ont été arrêtés (Ministre de la Sécurité) // Le MPP tient du 15 au 27 septembre 2018, sa rentrée politique // Le gouvernement a adopté ce mercredi 12 septembre en conseil des ministres, la liste des produits soumis à autorisation spéciale d'importation et d'exportation // Le gouvernement burkinabè menace de retirer, d'ici à fin septembre 2018, les parcelles non encore mises en valeur dans la Zone d'activés commerciales et administratives (ZACA) de Ouagadougou // 

      




Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Grande mosquée de Banfora : le nouvel imam enfin installé

29/01/2018
1 365

Grande mosquée de Banfora

 

Le nouvel imam enfin installé

 

La grande mosquée de Banfora sise au secteur 2, a désormais un nouvel imam. Il s’agit de El hadj Ahmed Sanogo. Il a été installé le samedi 27 janvier 2018 en présence des autorités administratives et politiques de la région, d’une délégation de la communauté musulmane de Bobo-Dioulasso et des fidèles musulmans de Banfora.

 

La prière à la grande mosquée de Banfora est désormais dirigée par El hadj Ahmed Sanogo, nouvel grand imam qui a été installé le samedi 27 janvier 2018 par le représentant de la communauté musulmane de Bobo-Dioulasso, Salia Sanou. Au cours de la cérémonie, Salia Sanou a remis un Coran et une canne au nouvel imam de la grande mosquée de Banfora. Puis, il a rappelé la fonction de l’imam et prodigué des conseils au nouvel imam et aux fidèles musulmans. Le nouvel imam de la grande mosquée de Banfora est ainsi accueilli dès son arrivée, avec les honneurs dus à son rang. Le président du Conseil régional des Cascades, El hadj N’Golo Drissa Ouattara, a prodigué des conseils à l’imam Sanogo, pour une culture de la paix, de l’entente et du bien-être non seulement des fidèles de sa mosquée, mais aussi de toute la communauté musulmane de Banfora. N’Golo Drissa Ouattara a demandé à Ahmed Sanogo d’ «être l’imam de tout le monde ». En rappel, une crise avait miné l’entente entre les fidèles en 2015, lors du renouvellement du bureau de la communauté musulmane de Banfora concernant la désignation d’un nouvel Imam, suite au décès de Bâ Ouattara qui était le grand imam de cette mosquée. Le président du Conseil régional des Cascades, a été l’un des principaux médiateurs dans la résolution de la crise. Le jour de l’intronisation du nouvel imam, il y a eu plus de peur que de mal. En effet, à en croire les rumeurs et autres prises de position qui circulaient dans la capitale de la cité du Paysan noir la veille de la cérémonie, tout laissait croire à une vive tension. Pire, un communiqué du maire de Banfora diffusé sur une chaîne de radio locale et interdisant cette cérémonie d’intronisation, venait une fois de plus créer la confusion. Les autorités communales et coutumières invitées, ont brillé par leur absence à la cérémonie d’installation. La succession du grand iman Bâ Ouattara a créé une profonde crise au sein de la communauté musulmane de Banfora,  divisée depuis lors en deux camps. Le premier camp estimait que c’est son adjoint Ahmed Sanogo qui doit lui succéder. Pour le camp opposé, on estimait plutôt que c’est à l’imam de la mosquée de Korona, Ibrahim Sagnon que revenait cette succession.

                                                                                                                             Mamadou YERE (AIB Comoé)