Burkina :  le cinéaste Idrissa Ouédraogo est décédé ce dimanche à Ouagadougou / les échanges entre le Burkina et le Maroc ont connu une hausse de plus de 22 millions de dollars / le Programme d'urgence pour le Sahel financé à hauteur de 81 milliards de FCFA depuis son lancement en août 2017 / gouvernement prévoit 95 000 tonnes de vivres pour soulager les populations démunies / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Commune de Foutouri: le haut-commissaire rend visite aux populations

29/01/2018
144

Commune de Foutouri

Le haut-commissaire rend visite aux populations

GAyéri, (AIB) - Foutouri, localité située à 80 km de Gayéri, a accueilli Maurice Konaté, haut-commissaire de ladite province, le jeudi 11 janvier 2018.

Sur la route de Foutouri, Maurice Konaté reçoit un appel téléphonique l’informant de l’excursion d’un agent de la sécurité nigérien sur le site d’orpaillage de Sikama, localité frontalière avec le Niger. Cap fut donc mis sur Sikama pour vérifier l’information. Sur le site d’orpaillage de Sikama, le maire et le préfet de Foutouri ont rejoint la délégation du haut-commissaire. Là, ils ont échangé avec les résidents de ce site qui viennent de tous les horizons (Niger, Togo, Mali, Ghana…). Le haut-commissaire a salué la cohésion au sein des populations malgré la diversité ethnique. Il a exhorté les habitants à cultiver l’attente sociale. Il a aussi déploré l’excursion irrégulière d’un gendarme indélicat du Niger, sur ce site ce jour. Ce dernier, en tenue militaire et armé, prétendait contrôler les pièces des engins. Il réclamait la somme de 500 francs CFA à ceux qui n’en disposaient pas, selon les témoignages des usagers. Selon ces mêmes témoins, le gendarme aurait emporté les clés de deux motos avant de se replier à Dogona, village nigérien situé à 5 km de Sikama. Ces situations fâcheuses sont récurrentes dans cette partie du pays. Maurice Konaté a fermement condamné l’aptitude de ce gendarme nigérien en ces termes :« En attendant que la Cour de la Haye tranche les litiges liés aux limites frontalières, nous n’admettrons pas que des agents indélicats viennent illégalement   exproprier de pauvres gens qui sont venus chercher leur pitance. Sikama est du ressort burkinabè ».  A l’adresse des Kolgwéogo que la délégation a trouvés sur le site, le haut-commissaire a demandé de travailler dans la légalité. « Ne tuez pas, ne torturez personne. Collaborez avec les forces de l’ordre et de sécurité », leur a-t-il dit. Finalement, c’est à 16h 45mn que la population enthousiasmée de Foutouri a accueilli la délégation de Maurice Konaté. Après leur avoir formulé ses vœux de nouvel an, le premier responsable administratif de la province a salué la cohésion sociale qui prévaut à Foutouri. Il a exhorté les populations à accompagner tous les services techniques qui œuvrent quotidiennement au développement de leur localité. Il leur a également demandé une franche collaboration avec les forces de l’ordre et de sécurité de la localité afin de venir à bout du grand banditisme. La population de Foutouri a saisi l’occasion pour exprimer ses doléances à Maurice Konaté. Parmi celles-ci on retient la construction d’un barrage, le désenclavement de leur localité et l’érection de certains hameaux de culture en villages administratifs. « Ces doléances seront traitées avec diligence par mes services puis transmises à ma hiérarchie », a promis le haut-commissaire.  

Kanliéyama Aboubakar COMBARY
aboubakarcombary@yahoo.com

AIB / GAYERI