Burkina :  le cinéaste Idrissa Ouédraogo est décédé ce dimanche à Ouagadougou / les échanges entre le Burkina et le Maroc ont connu une hausse de plus de 22 millions de dollars / le Programme d'urgence pour le Sahel financé à hauteur de 81 milliards de FCFA depuis son lancement en août 2017 / gouvernement prévoit 95 000 tonnes de vivres pour soulager les populations démunies / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Région du Sud-ouest : la vie de plus en plus chère

29/01/2018
251

Région du Sud-ouest

 

La vie de plus en plus chère

 

La direction régionale de l’Economie et de la planification (DREP), du Sud-ouest a validé la note de conjoncture économique du dernier trimestre 2017, le mardi 23 janvier 2018 à Gaoua. Il en ressort une hausse générale des prix des denrées alimentaires et des services dans la région.

 

Les acteurs du développement se sont penchés sur la note de conjoncture économique du quatrième trimestre 2017 de la région du Sud-ouest, le mardi 23 janvier 2018. Selon la DREP du Sud-Ouest, l’enquête menée dans le cadre de cette note de conjoncture régionale a concerné 160 acteurs de la vie économique exerçant dans divers domaines d’activités formels et non formels. Pendant près de trois heures, les participants ont échangé sur le projet de note conjoncture économique. A l’issue des échanges, le projet a été validé. La note de conjoncture permet d’apprécier l’évolution de la situation économique de la région dans le cours terme. Le document a permis de voir l’évolution des prix des biens et services. L’enquête a révélé que la crise du site d’orpaillage de Fofora, l’éboulement du site d’orpaillage de Lymania et les festivités du 11 décembre, sont des évènements qui ont impacté la région. Par exemple, il est ressorti que la célébration de la fête nationale a eu des répercussions sur des secteurs comme l’hôtellerie, la restauration, le tourisme. « Nous avons constaté un accroissement de la fréquentation des hôtels de la région courant le quatrième trimestre » a déclaré le directeur régional de l’Economie et de la planification du Sud-ouest, Issaka Kaboré. Dans le secteur de la restauration, il y a eu une augmentation des prix de la volaille, à cause de la forte demande. Par ailleurs, les produits céréaliers en général ont connu une hausse relative des prix. Cependant, l’arachide décortiquée et le niébé ont connu une baisse de leurs prix, contrairement aux autres produits.  Dans le secteur de l’emploi, il a été constaté une forte demande. En réponse, beaucoup de demandeurs ont été recrutés à la faveur des activités de l’organisation des festivités du 11 décembre. L’enquête de la note de conjoncture économique du Sud-Ouest a révélé également que la région a produit 51,1% de la valeur monétaire de l’or extrait de façon artisanale au Burkina Faso en 2016. Au regard des faits, Issaka Kaboré pense que la note de la conjoncture est acceptable. Même si les acteurs économiques pensent que le coût de la vie demeure cher. La rencontre a été présidée par le secrétaire général de la région du Sud-ouest, Salif  Ouattara. Pour lui, cette note a permis de passer en revue, toutes les activités socioéconomiques de la région. Ce qui a aidé à avoir un baromètre de l’économie. « Les échanges autour de la note de conjoncture ont enrichi les participants », a-t-il indiqué. Par ailleurs, il a confié que certains événements sociaux ont quelque peu stagné l’évolution de l’économie de la région. Le délégué régional du Médiateur du Faso du Sud-ouest Jean-Baptiste Barro, s’est dit satisfait de la réunion. « Nous avons découvert que le secteur de l’orpaillage est un grand pourvoyeur d’emplois », a-t-il souligné.

Evariste YODA