Burkina : les échanges entre le Burkina et le Maroc ont connu une hausse de plus de 22 millions de dollars / le Programme d'urgence pour le Sahel financé à hauteur de 81 milliards de FCFA depuis son lancement en août 2017 / gouvernement prévoit 95 000 tonnes de vivres pour soulager les populations démunies / 
Flash info : 



Rechercher

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Newsletter

Evènements en images

Tour du Faso > voir la galerie

Centre national de transfusion sanguine: Une fondation fait don d’environ 400 poches de sang

27/01/2018
949

Burkina-Santé

Centre national de transfusion sanguine: Une fondation fait don d’environ 400 poches de sang

Ouagadougou, 28 Janv.2018(AIB)- la Fondation pour le développement communautaire/Burkina Faso (FDC/BF) a fait don, samedi  d’environ 400 poches  de sang au Centre national de transfusion sanguine (CNTS) pour soutenir les  malades, a constaté l’AIB dans la capitale burkinabè.

Cette opération de collecte de sang  au profit du CNTS a mobilisé les associations partenaires de la FDC/BF pour recueillir environ 400 poches  de sang  au profit des demandeurs.

«Nous avons voulu donner un cachet particulier  aujourd’hui, parce que nous célébrons notre 20e  anniversaire  qui aura lieu le  2 février 2018 à Ipelecé dans le Bazéga», a indiqué, le directeur  exécutif de la FDC/BF, Gaston Sobgo.

Pour lui, les interventions de la fondation  doivent changer où sauver la vie des  femmes et des enfants et  l’opération de  don de sang est le meilleur cadeau.

La FDC est une ONG nationale qui intervient  dans les domaines, entre autres, de la santé, l’éducation, la formation professionnelle  et la promotion des droits des enfants.

A en croire M. Sobgo, la fondation travaille  avec le Centre national de transfusion sanguine pour que  les jeunes aient le réflexe de donner leur sang.

Mademoiselle Yago Alice, élève en classe de 3e   a dit être venue  pour donner son sang pour sauver les malades qui souffrent actuellement dans les hôpitaux  et qui ont besoin de recouvrer la santé.

La fondation compte  également, avec la collaboration de la  direction  du CNTS, mettre en place un programme qui va permettre de  mobiliser au moins  100 jeunes dans le différents établissements chaque mois  durant l’année 2018  pour faire face à la rupture  de sang.

Pour ce faire, le directeur exécutif Gaston Sobgo a invité  tous les partenaires à travailler à sensibiliser les jeunes et à mobiliser plus de ressources pour soutenir cette intervention.

L’opération  de collecte de sang  a été  une satisfaction pour  les responsables du Centre national de transfusion sanguine.

«Nous savons  que présentement le sang manque dans les hôpitaux et lorsque qu’une organisation décide de collecter plus de 400 poches au profit des malades, nous ne pouvons que saluer ce geste», a indiqué, Zakaria Sawadogo, médecin, au Centre.

Agence d’information du Burkina

als/ak